Cavaillon : une femme tuée à coups de couteau devant son lieu de travail, son compagnon arrêté

Aurélie Sarrot
Publié le 26 juillet 2022 à 13h03, mis à jour le 27 juillet 2022 à 16h58
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une femme a été mortellement poignardée lundi midi devant l'entreprise où elle était employée.
L'auteur présumé des faits est son compagnon, âgé de 61 ans. Il a été interpellé et placé en garde à vue.
Le couple était en instance de séparation.

Les faits ont eu lieu sous l'œil de nombreux témoins, à l'heure de la pause déjeuner. Lundi midi, une femme âgée de 50 ans a été poignardée à plusieurs reprises par un individu sur le parking de l’entreprise Sterne silicone performance à Cavaillon (Vaucluse) où elle travaillait.

"Cet homme est arrivé avec son véhicule sur le site. Il a surgi et s'est jetée sur la victime, elle-même ans sa voiture. Il avait un couteau à la main. Plusieurs témoins ont tenté de le stopper, mais n'y sont pas parvenus. Ce dernier a ensuite pris la fuite", précise à TF1info Florence Galtier, procureure de la République d'Avignon.

Alertés, les secouristes ont tenté en vain de sauver la victime. "Une vingtaine de coups de couteau ont été portés au niveau du thorax, de la gorge et de la carotide. Elle est décédée des suites de ses blessures" poursuit la magistrate.  

Interpellé à son domicile

L'auteur présumé des coups de couteau a rapidement été retrouvé. "Les gendarmes l'ont interpellé en début d'après-midi à son domicile de l'Isle-sur-la-Sorgue. Il s'agit du compagnon de la victime. Ils étaient en couple depuis deux ou trois ans, mais ne vivaient pas ensemble. Elle voulait, selon des témoins, se séparer de lui", ajoute la procureure. 

Selon une source proche du dossier, la victime et son compagnon se seraient disputés dans la matinée vers 5 heures devant le domicile de la quinquagénaire à Cheval-Blanc (Vaucluse). L'homme aurait alors proféré des menaces à son encontre. Les gendarmes seraient intervenus et l'homme aurait fini par partir.

Lire aussi

Pas d'antécédent judiciaire

Placé en garde à vue, l'auteur présumé, né en 1961, des faits était toujours face aux enquêteurs du commissariat de Cavaillon ce mardi matin.  "Cet homme n'a pas d'antécédent judiciaire. Aucune plainte n'avait été déposée et aucun signalement n'avait été fait" précise Florence Galtier à TF1info.

L'arme du crime n'a pas été retrouvée sur place. "Un couteau avec une lame de 20 centimètres a été retrouvée chez l'auteur présumé au cours des perquisitions. Il pourrait s'agit de celui utilisé par l'homme en garde à vue", commente la procureure.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les témoins du drame.  La quinquagénaire avait deux enfants majeurs d'une première union. Ils ont été, eux aussi, pris en charge.

200.000 femmes victimes de violences chaque année

D'après les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides en 2019 et 102 en 2020. Le collectif "Féminicides par compagnons ou ex" a lui dénombré en 2021 113 féminicides.

Au total, en France, plus de 200.000 femmes sont victimes de violences chaque année, selon le ministère.


Aurélie Sarrot

Tout
TF1 Info