Chantier de l'A69 dans le Tarn : six interpellations et trois gendarmes blessés ce dimanche

Publié le 18 février 2024 à 21h45, mis à jour le 18 février 2024 à 21h56

Source : JT 20h WE

Six opposants au projet d'autoroute Toulouse-Castres ont été interpellés dimanche lors d'une manifestation interdite à Saïx, dans le Tarn, selon des sources concordantes à l'AFP.
Selon la préfecture, "150 personnes ont agressé violemment les forces de l'ordre, ciblées par des jets de cocktail Molotov", ce que dément le collectif La Voie est libre.
Trois gendarmes ont été blessés et six manifestants interpellés, ajoute la préfecture.

Six opposants au projet d'autoroute Toulouse-Castres ont été interpellés, ce dimanche 18 février, lors d'une manifestation interdite à Saïx, dans le Tarn, qui a donné lieu à des incidents avec les gendarmes, selon des sources concordantes.

Alors que les forces de l'ordre encerclent depuis samedi les arbres sur lesquels campent des opposants pour empêcher la poursuite du chantier, les manifestants voulaient ravitailler ces militants, d'après Bernard Cottaz, membre du collectif La Voie est libre, opposé à ce projet d'autoroute.

Selon la préfecture, qui avait interdit cette manifestation, "150 personnes ont agressé violemment les forces de l'ordre, ciblées par des jets de cocktail Molotov", ce que dément La Voie est libre, évoquant "un usage massif de gaz lacrymogène" par les gendarmes.

Trois gendarmes ont été blessés et six manifestants interpellés, selon la préfecture.

Dans le même temps, deux engins de chantier d'une usine de cimenterie à plusieurs centaines de mètres de la Zone à défendre (ZAD) créée par les opposants ont été "incendiés par des manifestants", selon la préfecture. D'après M. Cottaz, "il y avait bien un incendie mais pas du tout là où se trouvaient les manifestants".

Pour Gérald Darmanin, "les forces de l'ordre font face depuis plusieurs jours à une grande violence de la part de ceux qui cherchent à reconstituer une nouvelle ZAD sur le site des travaux de l'A69". Cependant, ajoute le ministre de l'Intérieur sur X, "aucune ZAD ne sera tolérée."


Maxime MAGNIER

Tout
TF1 Info