Libéré de sa prison népalaise ce 23 décembre, le tueur en série français Charles Sobhraj a immédiatement été transféré en France où il est attendu samedi matin.
Durant le vol retour vers la France, il s'est entretenu avec un journaliste de l'AFP auquel il a affirmé être innocent.

"Je vais bien. J'ai beaucoup de choses à faire. Je dois poursuivre de nombreuses personnes en justice, y compris au Népal", a déclaré Charles Sobhraj à l'AFP. Aujourd'hui âgé de 78 ans, il clame haut et fort son innocence. Celui que l'on surnomme "Le Serpent" affirme notamment que l'étiquette de tueur en série lui a été assignée à tort. 

Dix-neuf ans derrière les barreaux

Dans les années 1970, l'Asie est marquée par une série de meurtres. Après plusieurs mois d'enquête, les forces de l'ordre arrivent à la conclusion suivante : il s'agit de l'œuvre d'un tueur en série. Toutes les preuves convergent vers le Français Charles Sobhraj, qui vit en Thaïlande de petites escroqueries qu'il met en place à l'aide de sa compagne Marie-Andrée Leclerc. 

Arrêté en 2004, Charles Sobhraj a passé 19 années derrière les barreaux au Népal. Ce vendredi, la Cour Suprême népalaise a annoncé sa libération. La raison ? Il a bénéficié de la loi népalaise autorisant la libération des prisonniers alités ayant déjà purgé les trois quarts de leur peine. 

Alors qu'il se trouve ce vendredi à bord de l'avion qui le ramène en France, Charles Sobhraj clame son innocence. "Lorsque je suis rentré en prison, je n'avais rien fait" a-t-il affirmé. "Je suis innocent dans tous les dossiers, ok ? Je ne dois pas me sentir mal ou bien pour ça. Je suis innocent. Tout a été bâti sur de faux documents". Selon lui, le juge "sans interroger le moindre témoin (…) et sans permettre à l'accusé de présenter le moindre argument, a rédigé son verdict". Il devrait atterrir en France dès samedi.


E.G.D

Tout
TF1 Info