Un homme est activement recherché en Maine-et-Loire, suspecté d’avoir tué une femme le 22 juin dernier.
L'individu, détenu dans une prison de l'Orne, a profité d'une permission de sortie pour s'échapper.
Il aurait également tué un homme avant de s'emparer de sa voiture.

Une chasse à l'homme dans le Maine-et-Loire. Un important dispositif a été déployé pour retrouver un individu, suspecté d'avoir tué une femme de 40 ans, retrouvée morte le 22 juin à Angers, ainsi qu'un homme de 72 ans, dont les forces de l'ordre ont découvert le corps sans vie ce dimanche 2 juillet à Chailland, près de 100 km plus au nord, dans le département de la Mayenne.

Selon le procureur de la République d’Angers Éric Bouillard, qui a tenu une conférence de presse ce lundi, le fugitif, un détenu de la prison d'Argentan (Orne), aurait profité d'une permission de sortie autorisée pour des raisons administratives pour s'échapper le 20 juin. Il aurait alors séjourné chez une femme de 40 ans, qui était venue le voir auparavant au parloir de la prison. Elle a été découverte le 22 juin, avec des traces de strangulation. Selon le procureur d'Angers, le suspect connaissait l'ancien compagnon de la victime.

Deux véhicules volés, une femme enceinte agressée

Après le premier meurtre, entre les 24 et 26 juin, le suspect aurait dérobé un véhicule à Avrillé, en périphérie d'Angers, retrouvé plus tard à Chailland. C'est là, mercredi 28 juin, que l'homme s'en serait pris à une jeune femme enceinte de 26 ans, victime d'une tentative de vol et de violences par strangulation, avant d'être mis en fuite par l'intervention d'un tiers. 

En fuite dans un bois, cerné par un important dispositif de sécurité, il parvient malgré tout à s'échapper. Les forces de l'ordre retrouvent alors le véhicule volé à Avrillé, ce qui leur permet de faire le lien entre les faits commis à Angers et l'agression de Chailland.   

Trois jours plus tard, dans la soirée du samedi 1er juillet, une autre voiture est découverte en train de se consumer à Cantenay-Épinard, là-encore dans l'agglomération angevine. Et c'est en remontant la trace du propriétaire du véhicule, identifié dimanche matin, que les enquêteurs vont à nouveau se rendre à Chailland et constater le décès de cet ancien élu municipal. 

Il doit être interpellé avant un autre drame
Éric Bouillard, procureur de la République d'Angers

Le suspect de 42 ans présente un "profil criminologique dangereux (...) Il doit être interpellé avant un autre drame", a déclaré le procureur de la République d'Angers Eric Bouillard lors d'une conférence de presse, précisant qu'une cinquantaine de gendarmes traquaient le fugitif au nord d'Angers. Selon le colonel Tanguy Landais, commandant du groupement de gendarmerie du Maine-et-Loire, 52 effectifs de gendarmerie sont déjà engagés et plus de 400 propriétés ont été vérifiées.

 "J’invite les témoins à ne pas intervenir et à contacter les forces de l’ordre", a ajouté le magistrat, demandant aux habitants du secteur de fermer leur porte à clef, et indiquant qu'un portrait robot du fugitif serait rapidement diffusé.


T.G.

Tout
TF1 Info