Chilly-Mazarin : une professeure d'EPS agressée par les parents d'un élève

La rédaction de LCI
Publié le 28 novembre 2017 à 14h59
Chilly-Mazarin : une professeure d'EPS agressée par les parents d'un élève

Source : Google Maps

FAIT-DIVERS - Une professeure d'EPS a été agressée lundi après-midi par un couple de parents d'élèves au sein du collège Les Dînes Chiens, à Chilly-Mazarin, dans l'Essonne. L'enseignante, âgée de 56 ans, a déposé plainte au commissariat de police de Longjumeau, expliquant avoir été violemment prise à partie par le couple et rouée de coups de pieds et de poings par l'homme.

Les faits se sont déroulés lundi après-midi au collège Les Dînes Chiens, à Chilly-Mazarin, dans l'Essonne. Une professeure d'EPS a été victime d'une agression commise par un couple de parents d'élèves au sein de l'établissement. L'enseignante âgée de 56 ans a déposé plainte le 27 novembre dernier vers 14 heures au commissariat de police de Longjumeau, expliquant avoir été violemment prise à partie par le couple, étant amenée au sol et rouée de coups de pieds et coups de poings par l'homme. Quant à la femme, elle lui aurait tiré les cheveux et porté un coup de genou au visage. 

Des violences qui ont entraîné une incapacité totale de travail de trois jours, la victime ayant de nombreux hématomes et ecchymoses sur le corps et le visage. Témoins de la scène, le directeur du collège et la directrice adjointe de l'établissement ont confirmé les violences subies par la plaignante. Le directeur aurait d'ailleurs tenté de s'interposer, sans succès. L'homme l'aurait repoussé avant de quitter l'enceinte du collège avec sa compagne et leur enfant âgé de 11 ans.

Un des parents a reconnu les violences

La mère, âgée de 37 ans, et le beau beau père, âgé de 29 ans, ont été placés en garde à vue vers 16 heures, pour "les faits de violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 8 jour, en réunion et sur personne chargée d'une mission de service public" indique le communiqué de presse du procureur de la République au tribunal de grande instance d’Evry.

Entendu par les forces de l'ordre concernant les violences exercées à l'encontre de la professeure d'EPS, l'un des deux parents a reconnu l'avoir frappée et a justifié son geste en évoquant les propos de son fils, qui lui aurait indiqué  que l'enseignante l'aurait "réprimandé violemment". Selon une source proche de l'enquête, les parents s'étaient rendus au collège à cause d'un "problème comportemental" de leur fils, qui lui avait valu un mot dans son carnet de liaison. Lors des premières auditions, es parents ont estimé que leur enfant était "victime de harcèlement" et que l'équipe pédagogique ne réagissait "pas suffisamment" face à cette situation. Des auditions et une confrontation étaient en cours mardi. Les professeurs ont quant à eux exercé ce mardi leur droit de retrait et n'ont pas donné cours au collège Les Dînes Chiens.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info