Deux retraités ont été retrouvés morts dans leur jardin, ce mercredi 10 avril, à Combres, en Eure-et-Loire.
Au lendemain de la découverte des corps, un jeune homme de 18 ans a été placé en garde à vue.
Il a rapidement avoué le double homicide, commis, selon lui, suite à une dispute avec son père.

Deux meurtres pour une divergence alimentaire. Ce jeudi 11 avril, un jeune homme de 18 ans a été arrêté et placé en garde à vue en vue d'un placement en détention provisoire, suspecté du meurtre d'un couple de retraités, découvert sans vie la veille, dans le jardin de leur maison secondaire, à Combres, dans le Perche.

Selon un communiqué du parquet de Chartres, le suspect aurait rapidement reconnu les faits, expliquant être passé à l'acte après s'être disputé avec son père à propos d'une divergence alimentaire.

Le fils des voisins est mis en cause

L'alerte est donnée mercredi vers 17h00, par la voisine et amie des deux personnes décédées. Lorsque les agents arrivent sur place, ils découvrent les deux corps dans le jardin, tandis qu'une tondeuse est le long de la haie, laissant penser que la tonte de la pelouse était en cours au moment des faits. Les retraités - l'homme est physicien nucléaire, la femme est biologiste - ont le visage tuméfié et enfoncé, et leurs corps sont parcourus de plaies, "probablement causées par une arme blanche". Ces plaies sont "relevées en nombre et sur plusieurs parties des deux corps". Aucune trace d'effraction n'est constatée.

Les enquêteurs interrogent alors des voisins, résidant à proximité du lieu des meurtres. Ils reconnaissent alors que leur fils, âgé de 18 ans et demi, sans emploi, inconnu des services de la justice et demeurant chez eux, était sorti la veille, autour de 18h00, pour courir. "Entre 18h00 et 19h00, sa mère aurait entendu au-dessus de bruits de tondeuse une voix d'homme dire 'arrête, arrête'", rapporte le communiqué du parquet. Le jeune homme serait ensuite rentré et aurait nettoyé le pantalon et les chaussures qu'il portait alors.

Une attaque au couteau à huître

"À l'arrivée des enquêteurs, le pantalon et les chaussures séchaient, des traces de sang étaient détectées", poursuit le parquet. Des analyses sont commandées et le suspect est placé en garde à vue ce jeudi 11 avril. Celui-ci avoue alors rapidement le double meurtre. Selon son récit rapporté par le parquet, il se serait "disputé avec son père pour une divergence de nourriture." Très en colère, il sort de chez lui et, passant devant chez ses voisins, il s'en prend d'abord à l'homme puis à la femme "qui sortait de chez elle pour leur donner la mort à l'un et à l'autre." Il les aurait attaqués avec un couteau, de type couteau à huître, "retrouvé par les enquêteurs sur les indications du jeune homme." Après les faits, ce dernier serait alors rentré chez lui, aurait regardé une vidéo et se serait couché.

Le parquet précise que la garde à vue du suspect a été prolongée. Il devrait être déféré devant le magistrat du parquet de Chartres ce samedi 13 avril, précise le communiqué. L'enquête va se poursuivre, notamment pour "comprendre la personnalité du jeune homme, le mobile qui aura présidé le passage à l'acte et les conditions exactes dans lesquelles ce double crime a pu être commis", est-il ajouté. Pour ces deux homicides volontaires, le mis en cause encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 


A. Lo.

Tout
TF1 Info