L'influenceur controversé et misogyne Andrew Tate a été arrêté en Roumanie, notamment pour "trafic d'êtres humains".
Un échange vif et très suivi avec la militante Greta Thunberg sur Twitter un jour plus tôt a alimenté les spéculations sur un possible lien avec son arrestation.
Les procureurs roumains ont néanmoins démenti l'information.

Le retour de bâton. Depuis une semaine, les rebondissements sur le clash entre le masculiniste autoproclamé et influenceur Andrew Tate et Greta Thunberg n'en finissent pas de tenir en haleine la sphère Twitter. Mais l'histoire est sortie des réseaux sociaux ce vendredi 30 décembre, à l'annonce de l'arrestation en Roumanie de cet ancien champion du monde de kickboxing, connu en ligne par ses nombreux propos sexistes et masculinistes.

Une enquête ouverte depuis avril

Présent en Roumanie, l'Américano-britannique de 36 ans, comme son frère, Tristan Tate, ont été placés en détention par les autorités locales. Ils sont accusés de "trafic d'être humains", de "viols" et de "constitution d’un groupe criminel organisé". La direction de l’enquête sur le crime organisé et le terrorisme roumaine a précisé que deux citoyens roumains avaient été également été arrêtés. 

Selon une déclaration des enquêteurs, six femmes qui auraient été exploitées sexuellement par le groupe criminel organisé ont été identifiées. "Les quatre suspects (...) semblent avoir créé un groupe criminel organisé dans le but de recruter, d'héberger et d'exploiter des femmes en les forçant à créer des contenus pornographiques destinés à être vus sur des sites Internet spécialisés, moyennant paiement", ont déclaré les procureurs.

Un clash devenu viral

L'enquête était ouverte depuis avril, mais son dénouement a eu lieu à un moment bien particulier, au point d'emballer les internautes. En effet, plus tôt dans la semaine, le masculiniste, dont le compte Twitter, banni pour des propos misogynes et haineux, a été rétabli suite à la nouvelle politique de liberté d'expression d'Elon Musk sur le réseau, a interpellé la Suédoise Greta Thunberg, lui listant le nombre de voitures qu'il détenait et leur puissance. 

Une manière de se moquer de son combat écologiste et de sa lutte contre les émissions de carbone. "Merci de bien vouloir communiquer ton adresse électronique afin que je puisse t'envoyer une liste complète de ma collection de voitures et de leurs énormes émissions respectives", conclut-il dans son tweet.

"Oui, merci de m'éclairer. Envoie-moi un mail à smalldickenergy@getalife.com", a répondu cyniquement la militante de 19 ans, dans un tweet devenu viral. Huit heures plus tard, Andrew Tate a réagi en publiant une vidéo se montrant en train de fumer un cigare. Tâchant de s'expliquer, il a notamment estimé que les nombreuses réactions provoquées par son tweet étaient en fait dues à l'utilisation de bots informatiques.

Quel rôle ont joué les boîtes à pizza ?

Durant cette vidéo de deux minutes, deux boites à pizza sont apportées à l'ancien kick boxeur, qui ne peut s'empêcher de lancer : "Fais qu'elles ne soient pas en carton recyclé". Sur la vidéo, il est très clair que les deux boites sont de la marque "Jerry's Pizza", qui livre en Roumanie. À l'annonce de son arrestation ce vendredi 29 décembre, au lendemain de la publication de la vidéo, de nombreux internautes en ont donc conclu que c'était ce message d'Andrew Tate qui avait permis à la police roumaine de le localiser et de l'arrêter dans le cadre de l'enquête qui était en cours.

Des conclusions démenties par les autorités locales. "Pour déterminer si une personne se trouve dans le pays ou non, nous utilisons toute une gamme de moyens", a reconnu une porte-parole du parquet anti-mafia DIICOT, Ramona Bolla, tout en précisant que "les mandats d'arrêt et perquisitions" étaient déjà prêts avant la publication de la vidéo. De son côté, un porte-parole de Greta Thunberg a confirmé à l'AFP que son tweet était "une blague" et que "les autorités roumaines n'étaient pas entrées en contact avec elle".

Par ailleurs, la localisation en Roumanie de cette ancienne star de téléréalité n'était pas un secret puisqu'il s'y était installé pour ouvrir des casinos après avoir été mis en cause dans une affaire de violences sexuelles en 2017 au Royaume-Uni. Un autre tweet, datant du 25 décembre, le montre en train de filmer un paysage qu'il présente lui-même comme étant la Roumanie, signalant sa présence dans ce pays avant même sa réponse à la militante écologiste.

À la suite de la mise en détention d'Andrew Tate, le tribunal doit se prononcer sur une possible détention provisoire de 30 jours. En attendant la poursuite de l'enquête, c'est bien Greta Thunberg qui a finalement eu le fin mot de l'histoire en commentant : "Voilà ce qui arrive quand on ne recycle pas les boîtes à pizza."


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info