Comment Jedï, la chienne des gendarmes a sauvé un enfant de 2 ans dans l'Aveyron

Fanny Rocher
Publié le 1 mai 2021 à 20h42
JT Perso

Source : TF1 Info

FLAIR - Jedï, chienne de la brigade cynophile des gendarmes de Montauban a retrouvé la trace d’un enfant perdu de deux ans et demi ce jeudi 29 avril à Rieupeyroux, grâce à l’odeur de son doudou.

Retrouvé grâce à son doudou. C’est ce qui est arrivé à un petit garçon de deux ans et demi, qui s’était éloigné de son domicile. Ce jeudi 29 avril, les gendarmes de la communauté de brigades de Rieupeyroux, dans l’Aveyron, sont alertés par ses parents. Le garçonnet, qui a disparu près de son domicile, est introuvable. 

Un important dispositif de recherches est immédiatement mis en place : une vingtaine de gendarmes, un hélicoptère et un drone sont mobilisés. “La draisienne de l'enfant” a été “retrouvée à environ un kilomètre de l'habitation par un voisin”, a précisé par la suite la gendarmerie de la Haute-Garonne sur Twitter. 

Alors que les recherches sont en cours depuis deux heures, l’équipe cynophile de Montauban (Tarn-et-Garonne) est appelée en renfort. "C'est une course contre le temps, car plus on perd du temps, plus la personne peut se déplacer et donc le secteur de recherches s’étend. Rechercher quelqu’un de nuit, c’est beaucoup plus compliqué, l’hélicoptère n’est pas efficace de la même façon”, explique un des gendarmes au micro de TF1

Retrouvé à plus d'1km de chez lui

C’est la chienne Jedï, binôme de l’adjudant Bauville, qui est mobilisée sur le terrain. Le maître-chien donne alors à flairer à Jedï le doudou, un petit lapin blanc, appartenant au garçonnet disparu. “Je l’avais pris, j’avais dit à la maman que ça permettrait de rassurer l’enfant”, explique-t-il. 

Le chien s’élance alors dans les bois et clairières environnantes et parvient à retrouver l’enfant au bout de 15 minutes à 1,5 km de chez lui. “Je vois l’enfant en pleurs au milieu des ronces, donc on lui a donné le doudou, il s’est calmé, il était content. Il a caressé la chienne”, sourit le maître-chien. 

"Jedï me montre qu’on y arrive et qu’on retrouve des personnes”

Adjudant Bauville

Le garçonnet, sain et sauf, mis à part “quelques égratignures” a vite été confié à ses parents. L’adjudant Bauville ne cache pas sa fierté vis-à-vis de son compagnon à quatre pattes. “[Jedï] me montre qu’on y arrive et qu’on retrouve des personnes”, affirme-t-il. 

Sur Twitter, les gendarmes soulignent “la réactivité de l'engagement de tous les militaires et civils ayant participé aux recherches”, qui a été “remarquable”.


Fanny Rocher

Tout
TF1 Info