Compiègne : un septuagénaire gravement blessé dans un accident avec des gendarmes lancés dans une course-poursuite

Maxence GEVIN
Publié le 13 août 2020 à 22h22
Un accident de la route à Compiègne implique un véhicule de la gendarmerie. 

Photo prise le 12 juillet 2020

Un accident de la route à Compiègne implique un véhicule de la gendarmerie. Photo prise le 12 juillet 2020

Source : DENIS CHARLET / AFP

L'essentiel

FAITS DIVERS - Le parquet de Compiègne a annoncé jeudi qu'un homme de 71 ans avait été gravement blessé dans un accident de la route. Un véhicule de la gendarmerie, lancé à la poursuite d'un individu recherché dans le cadre de plusieurs enquêtes, est impliqué.

"Un accident de la circulation routière est survenu sur la commune de Compiègne, sur la RN 31". Virginie Girard, procureure de la République, a rapporté ce jeudi la collision dans laquelle ont été impliqués "un véhicule de la gendarmerie nationale et une Renault Clio à bord de laquelle se trouvait un couple de personnes âgées de 71 ans"

Le conducteur de la Clio a "été héliporté au CHU d'Amiens, souffrant de polytraumatisme, son pronostic vital serait engagé". L'autre passagère, son épouse, a écopé de blessures "moins sérieuses" et a été transportée au centre hospitalier de Compiègne (Oise). Du côté du véhicule de gendarmerie, deux militaires du GIGN souffrent de lésions "relativement légères". Au moment de l'accident, ils menaient une intervention dans le cadre d'une opération de police judiciaire.

Une double enquête ouverte

Les militaires "étaient à la poursuite d'une personne recherchée dans le cadre de plusieurs enquêtes et qui venait, quelques kilomètres auparavant, de commettre un refus d'obtempérer en mettant en danger la vie des gendarmes". 

Une double enquête judiciaire de flagrance a été ouverte. La première "est diligentée du chef de blessures involontaires ayant entraîné une ITT inférieure à 30 jours" afin "de déterminer les circonstances" de l'accident. La seconde, diligentée du chef de refus d'obtempérer avec mise en danger de la vie d'autrui, vise à "interpeller l'individu, à ce jour en fuite".