Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte pour diffamation contre sa belle-famille

par Y.R. avec le service police-justice de TF1/LCI
Publié le 19 février 2024 à 16h21

Source : TF1 Info

Jonathann Daval a déposé, le 15 février, une plainte en diffamation contre son ex-belle-famille.
Les propos incriminés ont été tenus par la mère et la sœur d'Alexia dans la série "Alexia notre fille", actuellement diffusée sur Canal+.
Il purge une peine de 25 ans de prison pour le meurtre de sa femme.

Il reproche à son ex-belle famille des propos diffamatoires tenus à son encontre. Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse Alexia, a porté plainte en diffamation, le 15 février, contre ses ex-belle-mère et ex-belle-sœur, suite à des paroles qu'elles ont eues dans la série Alexia notre fille, diffusée sur Canal+.

Dans le quatrième épisode, Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia, et Stéphanie Gay, sa sœur, y présentent "une version inédite de l'affaire en accusant de façon univoque Jonathann Daval d'avoir délibérément empoisonné son épouse pour provoquer la fausse couche qu'a subie Alexia Daval ainsi que de l'avoir empoisonnée pour 'la rendre folle' et provoquer les malaises pour lesquels le couple avait consulté des médecins dont un neurologue", écrit son avocat, Me Randall Schwerdorffer, dans sa plainte déposée auprès du procureur de la République de Vesoul, que TF1info a pu consulter.

Or ces éléments sur un éventuel empoisonnement d'Alexia Daval avaient été écartés lors du procès devant la cour d'assises de la Haute-Saône. "Il y a là manifestement une volonté de présenter au public l'affaire Daval sous un angle inexact dans un but qui ne peut être que celui de nuire au plaignant, comme si sa condamnation pour meurtre ne suffisait pas et qu'il fallait publiquement et faussement accabler plus Jonathann Daval et porter atteinte à son honneur en le faisant passer auprès du public pour un empoisonneur en plus d'un meurtrier", peut-on lire. 

La réalité de l'affaire judiciaire "altérée"

"Il s'agit de faits délibérés commis dans le cadre d'une série commerciale qui a vocation d'être vue par le plus grand nombre et qui altère gravement la réalité de l'affaire judiciaire telle qu'elle a été instruite puis définitivement jugée", conclut Me Randall Schwerdorffer. 

Le feuilleton judiciaire s'éternise autour des deux familles. Jonathann Daval doit lui-même comparaître le 10 avril devant le tribunal correctionnel de Besançon pour dénonciation calomnieuse à l'encontre de sa belle-famille. Le principal plaignant est le beau-frère d'Alexia, Grégory Gay, qui avait pendant l'instruction en 2018 été accusé par Jonathann de l'avoir assassinée dans le cadre d'un complot familial. Ce dernier avait finalement reconnu avoir menti, six mois après.


Y.R. avec le service police-justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info