Un adolescent de 15 ans a été touché par deux coups de couteau mercredi lors d'une rixe entre bandes rivales.
Hospitalisé avec un pronostic vital engagé, il est décédé jeudi soir à l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne).
Un mineur de 16 ans a été mis en examen dans la nuit de vendredi à samedi pour homicide.

Une attaque en pleine rue. Un adolescent de 15 ans est décédé jeudi soir après avoir été grièvement blessé par deux coups de couteau mercredi à Corbeil-Essonnes, en Essonne, lors d'une rixe. Selon Le Parisien et Actu.fr, un affrontement entre plusieurs individus a éclaté en début d'après-midi, près de la gare, et le jeune homme a été touché au bras et à la jambe, au niveau de l'artère fémorale. Il était inconscient à l'arrivée des secours, qui l'ont transporté à l'hôpital Henri-Mondor, dans le Val-de-Marne, où il a été opéré en début de soirée. Juste après la rixe, la circulation a été interrompue sur place plusieurs heures d'affilée, notamment pour permettre aux policiers d'intervenir.

Une enquête pour tentative d'homicide volontaire, confiée à la police judiciaire d'Évry, a été ouverte, et trois adolescents avaient été interpellés et placés en garde à vue après les faits. Parmi eux, un mineur de 16 ans a finalement été mis en examen et placé en détention provisoire dans la nuit de vendredi à samedi pour homicide, a indiqué le parquet d'Evry. Un des deux autres a été mis en examen pour "recel de malfaiteur", tandis que le troisième a été placé sous le statut de témoin protégé, a ajouté le ministère public.

"Trois épisodes de rixe"

Par ailleurs, neuf majeurs arrêtés dans la foulée de ces violences ont été condamnés vendredi en comparution immédiate à des peines d'emprisonnement ferme allant de trois à huit mois, toujours selon le parquet. Un mineur, également interpellé après les faits, doit être jugé "ultérieurement", selon la même source.

"Trois épisodes de rixe", d'après le parquet, ont opposé les deux bandes rivales mardi soir. Selon une source proche du dossier, les affrontements ont opposé des bandes issues des quartiers des Tarterêts et de Montconseil, à Corbeil-Essonnes. Des policiers sont intervenus à plusieurs reprises pour les disperser, a aussi indiqué une source policière. D'après Le Parisien, la police avait été sollicitée à plusieurs reprises la nuit précédente à cause de différends entre quartiers.

"Ma première préoccupation, c’est l’état de santé de la victime", avait réagi avant la mort du jeune homme le maire de Corbeil-Essonnes Bruno Piriou (DVG). "La deuxième, c’est que le calme reste dans la ville", avait-t-il insisté, appelant à ce que "les adultes soient dehors pour, si besoin, apaiser les tensions" ce jeudi.

Le département de l'Essonne, situé dans le sud de l'Île-de-France et qui compte 1,3 million d'habitants, est régulièrement le théâtre d'affrontements entre bandes de jeunes adolescents venus de cités "rivales". Ces rixes, parfois très violentes et sans motif apparent, peuvent être mortelles. En 2020, un quart des rixes recensées en France ont eu lieu dans l'Essonne. En 2021, 129 affrontements y ont été comptabilisés. Trois jeunes, dont deux de 14 ans, y ont été tués cette année-là.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info