Couple tué dans le Morbihan : la fille blessée, principale suspecte

A.S
Publié le 3 janvier 2023 à 17h19

Source : Sujet TF1 Info

Le couple de personnes âgées retrouvées mortes samedi à Cléguer (Morbihan) a été tué à l'arme blanche.
Les enquêteurs s'orientent vers la piste d'un double homicide commis par leur fille suivi d'une tentative de suicide.
Celle-ci, blessée, a été hospitalisée avant d'être admise dans un établissement spécialisé.

Le mystère autour du double homicide de Cléguer dans le Morbihan commence à s'éclaircir. Samedi dernier, 31 décembre, les gendarmes de Pont-Scorff ont été appelés, suite à la découverte de deux corps sans vie et d’une personne grièvement blessée, dans une maison à Cléguer, près de Lorient. Les trois victimes étaient de la même famille, avec un couple de personnes âgées de 87 et 91 ans et leur fille, blessée, âgée 63 ans. 

La seule survivante a été prise en charge et hospitalisée tandis que le parquet de Lorient ouvrait une enquête et confiait les investigations à la brigade de recherches de gendarmerie départementale de Lorient. Depuis, les enquêteurs sont parvenus à en savoir un peu plus sur cette macabre découverte. 

Selon les éléments communiqués par le parquet de Lorient ce mardi, il apparaît que les enfants du couple se relayaient au chevet de leurs parents âgés. "C’était lors de la présence de la fille auprès du couple, que les faits semblaient s’être déroulés. Les parents étaient frappés, à plusieurs reprises, à l’aide d’armes blanches. La fille était, quant à elle, découverte avec des blessures évoquant une possible tentative de suicide. Les investigations menées par les gendarmes sous la direction du Parquet de Lorient, permettaient d’exclure l’intervention d’un tiers", explique ce mardi Stéphane Kellenberger, procureur de la République de Lorient. 

La qualification d'assassinat retenue

Divers actes ont été diligentés depuis samedi. Des auditions ont été faites ainsi que des relevés, des exploitations de scellés et de téléphonie… "Ces actes se poursuivent actuellement, dans le cadre de l’enquête, ouverte par le Parquet pour homicides volontaires avec préméditation" ajoute le magistrat, précisant que les deux victimes avaient été tuées de plusieurs coups portés à l'aide d'une arme blanche. 

La fille du couple a quitté le service de médecine d’urgence pour rejoindre un établissement spécialisé.

"Une information judiciaire sera ouverte aussitôt qu’il sera possible, notamment en fonction de l’état de santé de la personne susceptible d’être mise en cause. Nous rappelons qu’il est indispensable de respecter la présomption d’innocence, la sérénité des investigations en cours, ainsi que l’intimité des familles, dans cette affaire", insiste Stéphane Kellenberger. 


A.S

Tout
TF1 Info