Couple tué près de Bayonne : les deux fils mis en examen pour assassinat

Aurélie Sarrot
Publié le 23 février 2016 à 11h55
Couple tué près de Bayonne : les deux fils mis en examen pour assassinat

FAIT DIVERS – Les deux fils des époux Rouxel ont été mis en examen pour assassinat et placés en détention provisoire lundi soir. Ils sont accusés d'avoir tué leurs parents dans la ferme du couple situé à la Bastide-Clairence près de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

Les deux fils Rouxel ont passé leur première nuit en prison. Lundi soir, à l'issue de leur garde à vue, le parquet de Bayonne avait requis leur mise en examen pour assassinat et leur placement en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte pour homicides volontaires avec préméditation.

Les deux jeunes garçons âgés de 23 et 27 ans sont soupçonnés d'avoir participé au drame qui s'est déroulé samedi un peu avant midi dans la ferme de leurs parents à la Bastide-Clairence, à une trentaine de kilomètres de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). C'est Kevin, le plus jeune des deux frères qui s'était présenté à la gendarmerie d'Hasparren avec une blessure à la jambe pour signaler les faits.

Sur place, les secours ont retrouvé le corps sans vie d'Ewa Rouxel qui venait de succomber à une hémorragie provoquée par une balle logée dans la cage thoracique et Pascal Rouxel agonisant dans une pièce de la maison. Le quinquagénaire, blessé par balles au thorax, dans la région lombaire et au niveau du crâne, n'a pu être sauvé.

Un revolver au domicile

Les investigations menées par la Brigade de gendarmerie d'Hasparren et la Section de recherches de la gendarmerie de Pau ont montré que les deux homicides ainsi que la blessure du plus jeune fils avaient été perpétrés à l'aide d'un revolver à six coups de collection qui se trouvait dans la ferme. Les examens médico-légaux ont permis d'établir que le père de famille avait reçu trois balles, que la mère avait reçu une balle tout comme le plus jeune fils Rouxel qui a été blessé par une balle traversante à la cuisse et au mollet. Les autopsies des parents quinquagénaires devaient être pratiquées ce mardi à Bordeaux.

Quant aux circonstances de cette tragédie, elles demeuraient encore floues quatre jours après les faits. Dans un premier temps, Kevin avait indiqué "avoir tiré sur son père après que ce dernier a lui-même tiré sur sa mère". Toutefois, les déclarations faites pendant les gardes à vues de l'autre fils et de la belle-fille des époux Rouxel n'ont pas permis de confirmer cette version, les témoignages des uns et des autres étant contradictoires.

La famille Rouxel vivait en huis clos et était peu connue du voisinage. Le père travaillait dans le secteur des assurances, la mère était au foyer.

EN SAVOIR +
>>
Pays basque : le fils avoue avoir tué son père pour venger sa mère


Aurélie Sarrot

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info