La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Fête clandestine à Marseille : 500 fêtards évacués par la police

La rédaction de LCI
Publié le 13 décembre 2020 à 14h56
JT Perso

Source : TF1 Info

CONFINEMENT - La police marseillaise a évacué dans la nuit de samedi à dimanche une salle des fêtes dans laquelle environ 500 personnes étaient réunies. Seules des amendes ont été dressées mais une enquête a été ouverte.

Environ 500 personnes, la plupart sans masque, réunies dans une salle des fêtes en plein confinement. Les policiers marseillais ont sifflé dans la nuit de samedi, vers 1h du matin, la fin d'une soirée clandestine organisée dans le 14e arrondissement de la ville, boulevard de Plombières. Au total selon nos informations, 23 amendes à 135 euros ont été dressées. De l’alcool et des produits stupéfiants ont également été saisis.

Si l'évacuation s'est faite sans difficulté et que les quatre équipages de police qui sont intervenus n'ont procédé à aucune interpellation, une enquête pour "mise en danger de la vie d’autrui" a été ouverte. Elle tentera d'identifier les bailleurs et organisateurs de cette soirée, dont le droit d’entrée était de 150 euros pour deux personnes, bouteille comprise, selon des fêtards interrogés par les forces de l'ordre. 

Lire aussi

Depuis le 30 octobre, les soirées privées sont interdites en France dans le cadre des restrictions sanitaires liées au coronavirus. Ces dernières semaines, plusieurs fêtes clandestines ont ainsi fait polémique. En particulier lorsque 300 à 400 personnes ont été délogées d'un pavillon de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) en novembre. Après cet événement, le propriétaire de la maison et le vigile avaient été mis en examen pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui", "exécution d'un travail dissimulé à l'égard de plusieurs personnes" et "ouverture irrégulière d'un établissement recevant du public dans une circonscription en état d'urgence sanitaire".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info