Crack à Paris : un nonagénaire hospitalisé après avoir été agressé par un toxicomane

A.S.
Publié le 3 octobre 2022 à 13h19
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un homme âgé de 92 ans a été agressé le 9 septembre dernier porte de la Villette, dans le XIXe arrondissement.
Le nonagénaire avait été suivi par un toxicomane jusqu'à son domicile.
L'auteur présumé des faits a été interpellé et placé en détention provisoire.

En juin 2021, une toxicomane s'en était pris à un bébé dans sa poussette. Un peu plus d'un an après les faits, c'est encore une fois une personne vulnérable qui a été la cible d'un consommateur de crack. L'agression remonte au 9 septembre et s'est déroulée en plein milieu d'après-midi près de la porte de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris. Ce jour-là, Jean-Baptiste Watel, 92 ans, a été suivi jusqu’au domicile où il vit une semaine sur deux avec son fils par un toxicomane. 

Le consommateur de drogue lui a emboité le pas dans le hall de l'immeuble avant de le faire chuter, de le frapper à plusieurs reprises, de lui voler son portefeuille et son téléphone et de prendre la fuite. Laissé au sol, le nonagénaire blessé a été retrouvé une dizaine de minutes plus tard par le gardien de l'immeuble.

C'est Jérôme Watel, le fils de la victime âgé de 59 ans, qui a voulu médiatiser cette terrible affaire ce lundi dans la presse. Il précise au Parisien que son père "est resté deux jours aux urgences, avec son pronostic vital engagé". Le nonagénaire, qui est toujours hospitalisé, souffre de deux fractures du bassin, avec hémorragie interne. Des lésions qui lui valent une ITT de 45 jours. "Je ne sais pas s’il va s’en relever. Il va finir sa vie assisté. C’est exactement ce qu’il ne voulait pas", détaille Jérôme Watel à nos confrères.

Trois jours après l'agression de son père, le quinquagénaire avait déposé plainte. Suite à celle-ci, les enquêteurs ont rapidement pu retrouver l'auteur présumé des faits grâce à l'exploitation des caméras de vidéoprotection de la résidence et de la Ville de Paris. Sur les images, ce dernier se dirige vers le camp de toxicomanes au crack non loin de là, près de la porte de la Villette. 

Lire aussi

Une semaine après les faits, il a été interpellé. Placé en garde à vue, il a reconnu les faits :"Cet homme de 25 ans a été présenté à un juge d’instruction, et mis en examen le 19 septembre des chefs d’usage de stupéfiants et vol avec violences avec ITT de plus de huit jours. Il a été placé en détention provisoire", confirme le parquet de Paris à TF1info. 

Père de deux adolescents âgés de 11 et 14 ans, Jérôme Watel dénonce le quotidien des habitants du quartier, confrontés chaque jour aux consommateurs de crack dans la rue. Après l'agression de son père, il a aussi "peur" pour ses enfants. Selon la présidente de l’association de riverains Villette Village, Christine Delocque-Fourcaud, citée par Le Parisien, au moins trois autres habitants de la résidence de Jérôme Watel auraient été volés avec violences depuis l’installation du camp de toxicomanes.


A.S.

Tout
TF1 Info