Au moins cinq migrants, dont une enfant, décédés lors d'une traversée de la Manche

par A. Lo.
Publié le 23 avril 2024 à 11h02, mis à jour le 23 avril 2024 à 14h32

Source : TF1 Info

Au moins cinq migrants sont morts lors d'une tentative de traversée de la Manche, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 avril, a fait savoir la police.
Une des personnes décédées est une enfant.
"Un mouvement de foule" serait en cause.

Une nouvelle tentative de traversée qui a viré au drame. Au moins cinq migrants, dont une fillette, sont décédés lors d'un "mouvement de foule" pendant une tentative de traversée de la Manche, au large de Wimereux, dans le Pas-de-Calais, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 avril, a fait savoir la police, confirmant une information de La Voix du NordQuelque 112 personnes, notamment des Syriens et des Irakiens, avaient pris place à bord de l'embarcation, "du jamais-vu", a souligné le préfet.

En plus de la fillette, âgée de sept ans, trois hommes, de 25 à 40 ans, et une femme, qui avait entre 30 et 35 ans, figurent également parmi les personnes décédées, a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais. Quatre personnes ont par ailleurs été hospitalisées, sans que leurs jours ne soient en danger.

"Un mouvement de foule" en cause

Les faits ont eu lieu à 5 h 00, quand un small-boat avec plus de 110 personnes à bord a pris la mer depuis la plage de Wimereux, selon le récit du préfet lors d'un point presse, ce midi. Le moteur s'est ensuite arrêté à quelques centaines de mètres du rivage et des personnes sont tombées à l'eau. Les sauveteurs, alertés, ont tenté de réanimer six personnes sur la plage. Sans succès pour cinq d'entre elles.

Une cinquantaine de migrants ont été secourus, puis débarquées à Boulogne-sur-Mer. Mais une petite soixantaine a refusé d'être prise en charge, préférant reprendre la route pour le Royaume-Uni, "sous la surveillance" de la marine, a précisé le préfet. L'enquête pour "homicide involontaire, association de malfaiteurs et aide au séjour d'étrangers en situation irrégulière en bande organisée" a été confiée au procureur de la République de Boulogne-sur-Mer.

Le 3 mars dernier, une fillette de sept ans s'est noyée dans le canal de l'Aa à Watten (Nord), qui se jette dans la mer du Nord, alors qu'elle se trouvait sur une petite embarcation avec 15 autres migrants. Les incidents mortels sont récurrents dans la région, alors que rien qu'2023, 29.437 migrants ont rejoint illégalement les côtes anglaises, selon des chiffres du ministère britannique de l'Intérieur.

Pour lutter contre l'immigration clandestine, le gouvernement conservateur de Rishi Sunak a proposé d'expulser les demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni, quelle que soit leur origine, vers le Rwanda. Annoncé il y a deux ans, le Parlement britannique a approuvé ce texte controversé dans la nuit du 22 au 23 avril 2024.


A. Lo.

Tout
TF1 Info