Démarches en préfecture : gare aux sites qui promettent de vous trouver un rendez-vous

par Frédéric SENNEVILLE
Publié le 6 décembre 2022 à 18h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le préfet de Normandie et de la Seine-Maritime alerte sur des sites "malhonnêtes".
Les escrocs proposent des rendez-vous en préfecture, moyennant paiement.
Les autorités rappellent que la prise de rendez-vous est toujours gratuite.

"Il s'agit d'une escroquerie !". Un tweet du Préfet de Normandie et de la Seine-Maritime, ne laisse aucune place à l'ambiguïté. Il dénonce une "arnaque", en visant des sites qui proposent à la vente des créneaux de prise de rendez-vous en préfecture. Les sites de ce type pullulent sur la toile, profitant de la complexité des démarches administratives, notamment pour les ressortissants étrangers, et sont dénoncés par les autorités depuis plusieurs années.

Il est par ailleurs rappelé que la prise de rendez-vous en préfecture, quel qu'en soit l'objet, est toujours gratuite, et s'effectue en ligne. Sur un site consulté par TF1info, parmi les nombreux accessibles en quelques clics sur Internet, on peut en effet "souscrire aux notifications", pour être prévenu "dès qu'une place se libère", moyennant 9,90 euros, et moitié moins si on dispose d'un "code promo". Le site semble s'adresser principalement aux ressortissants étrangers, proposant ses "rendez-vous" pour des renouvellements de carte de séjour, des demandes d'asile, ou de naturalisation.

Lire aussi

Ces sites de prise rendez-vous prospèrent sur la toile, proposant leurs "services" pour des tarifs allant de 10 à 200 euros. Ce marché parallèle a d'autant plus de succès que les démarches administratives, notamment pour les ressortissants étrangers, relève souvent du parcours du combattant. La prise de rendez-vous est particulièrement problématique, aucun créneau n'apparaissant parfois pendant plusieurs mois, comme l'a démontré l'association La Cimade. 

Plusieurs préfectures, comme celles des Hauts-de-Seine ou de l'Essonne, parmi les plus saturées, mettent en garde contre le recours à ces sites payants de prise de rendez-vous, soulignant que le créneau peut être annulé s'il a été réservé par ce type d'intermédiaire.


Frédéric SENNEVILLE

Tout
TF1 Info