Jeudi soir, un détenu de la maison d'arrêt d'Angers (Maine-et-Loire) âgé de 23 ans est parvenu à s'enfuir après avoir été hospitalisé dans un centre de santé mentale de la région.
Après un premier appel à témoins lancé en fin de semaine, les autorités en lancent un nouveau ce mercredi avec la photo du suspect, qualifié de "dangereux".
Ce dernier se cacherait dans le nord de la Gironde.

Six jours maintenant que les forces de l'ordre le recherchent. Jeudi soir, un homme incarcéré à la prison d'Angers (Maine-et-Loire) est parvenu à se faire la belle. Ce dernier, condamné à plusieurs reprises pour des faits de vol aggravé et âgé de 23 ans, avait été hospitalisé au CESAME (centre de santé mentale angevin) et est parvenu à s’enfuir de sa chambre. 

Dès jeudi, un mandat de recherche a été émis par le parquet d’Angers. Le lendemain, les autorités avaient lancé un premier appel à témoins pour tenter de le retrouver mais ce dernier n'a rien donné. 

Ce mercredi, la gendarmerie de la Gironde et le parquet de Libourne lancent un nouvel avis de recherche, avec cette fois, la photo en couleur du suspect qu'ils qualifient de "dangereux". 

Gendarmerie de la Gironde

Il se trouverait dans le nord de la Gironde

Le jeune homme, qui a quitté le département du Maine-et-Loire à bord d’un véhicule volé pour rejoindre le département de la Gironde, est en effet soupçonné de vouloir rejoindre son ex-petite amie, qui habite dans la région, dans le but de s'en prendre à elle.

"L’homme a appelé son ancienne compagne pour la menacer de mort après son évasion. Il a été localisé à Pugnac puis à proximité de Blaye vendredi 29 décembre", précise ce mercredi à TF1info Loïs Raschel, procureur de la République de Libourne. 

Selon nos informations, la jeune femme a été mise en sécurité par les gendarmes dans un lieu tenu secret. L'évadé, lui, se cacherait aujourd'hui dans le nord de la Gironde.  "Des moyens importants ont été déployés par la gendarmerie. Diverses vérifications et investigations sont en cours. À cette heure, l’individu n’a pas encore été retrouvé et les recherches se poursuivent", ajoute le magistrat. 

"L'individu cité est activement recherché. Si vous l'avez aperçu ou possédez des informations, faites le 17 et n'intervenez jamais", insistent les gendarmes dans leur appel à témoins diffusé à la presse et sur les réseaux sociaux.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info