EN DIRECT - Mort d'Émile : une centaine de gendarmes mobilisés

Publié le 1 avril 2024 à 6h45, mis à jour le 1 avril 2024 à 21h17

Source : TF1 Info

Après la découverte d'ossements du petit Émile à proximité du Haut-Vernet, où l'enfant alors âgé de deux ans et demi avait disparu le 8 juillet dernier, les recherches se poursuivent autour du hameau.
Suivez les dernières informations en direct.

Ce live est à présent terminé. 

DRONES

Trois drones ont été déployés par les experts de la gendarmerie, pour cartographier la zone de la découverte du corps. L'objectif : créer une version numérique de la scène.

DÉPLOIEMENT D'ENQUÊTEURS

Selon les sources de gendarmerie contactées par TF1info, une centaine de gendarmes ont été déployés au Vernet. Parmi eux, 20 enquêteurs dédiés à Emile, au sein de la cellule nationale créée il y a neuf mois, ainsi que deux équipes cynophiles et six experts de l'IRCGN (Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale)

UNE NOUVELLE ENQUÊTE COMMENCE

Sur LCI, le capitaine de gendarmerie Marc Rollang explique les nouvelles missions des enquêteurs après la découverte du corps du petit Émile.

Et maintenant ? Le capitaine Marc Rollang explique sur LCI les prochaines taches des enquêteursSource : TF1 Info

"VERSION NUMÉRIQUE"

"On va créer une version numérique de la scène", a expliqué le lieutenant Aurélien S., responsable de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, notamment pour éviter les éventuelles dégradations de la scène. Un drone permettra de cartographier le secteur et d'en donner une version 3D.

EN DIRECT

Anaïs Girard est au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), où elle observe le déploiement des enquêteurs dans le secteur de la découverte du corps du petit Émile.

Mort d'Emile : Anaïs Girard au VernetSource : TF1 Info

L'ENQUÊTE PREND UNE NOUVELLE DIRECTION

C'est un travail "extrêmement pointu" qui commence, après la découverte des ossements du petit Émile, a expliqué le colonel de gendarmerie Pierre-Yves Bardy. "C'est pour cela que nous faisons venir les meilleurs, avec la plus haute expertise au niveau international. Ils présentent également des techniques très avancées de virtualisation des scènes de découverte, à la pointe de la technologie". L'enquête entre dans une nouvelle phase, comme l'explique le sujet de TF1 ci-dessous. 

L'ENQUÊTE

Sur le plateau de LCI, Jade Partouche résume les grandes étapes de l'enquête, de la disparition du petit Emile en juillet dernier, jusqu'à la découverte de son corps. ⬇️

Disparition d'Emile : les grandes étapes de l'enquêteSource : TF1 Info

RECUEILLEMENT

Le village du petit Émile s'est réveillé dans la tristesse, au lendemain de l'annonce de la découverte du corps du petit garçon. Reportage de TF1 sur place ⬇️

PLUSIEURS HYPOTHÈSES TOUJOURS D'ACTUALITÉ

Enquêteurs, scientifiques, chiens spécialisés... Les alentours du Haut-Vernet accueillent de nombreuses personnes ce lundi. Avec un seul objectif : percer le mystère de la mort du petit Émile.

Mort d'Emile : quelles sont les pistes des enquêteurs ?Source : TF1 Info

QUI SONT LES ENQUÊTEURS ?

Les recherches se poursuivent dans le Haut-Vernet. L'objectif des enquêteurs est de déterminer les causes, accidentelles ou criminelles, de la mort du garçon de deux ans et demi. Qui sont les dizaines de personnes actuellement présentes sur les lieux en quête d'indices ?

"UN TRAVAIL DE LONGUE HALEINE"

Les ossements du petit Émile retrouvés ce week-end vont être analysés par des experts et pourraient faire avancer l'enquête. Mais ils ne seront pas forcément suffisants pour déterminer les causes de la mort du petit garçon, nous explique Bernard Marc, praticien hospitalier en médecine légale.

"DÈS JUILLET, LA GENDARMERIE S'EST ENGAGÉE SANS COMPTER"

Les enquêteurs ont-ils pu passer à côté des restes d'Émile ces derniers mois ? "Dès les premières recherches opérationnelles en juillet 2023, la gendarmerie s'est engagée sans compter et a déployé une manœuvre colossale, en engageant tous les moyens nécessaires pour permettre de retrouver le petit Emile", répond le Colonel Pierre-Yves Bardy, commandant de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence. "Ce ne sont pas les mêmes moyens aujourd'hui parce que nous nous adaptons, mais les moyens colossaux ont été engagés en juillet."

UNE ÉQUIPE DE "TRÈS HAUTE EXPERTISE" SUR LE TERRAIN

"Selon l'évolution de l'enquête et les besoins, nous nous adaptons en permanence", fait valoir le Colonel Pierre-Yves Bardy, commandant de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence. "Nous sommes susceptibles de faire évoluer le dispositif à tout moment. Actuellement, une équipe de très haute expertise d'une dizaine de personnes travaille sous la direction des juges d'instruction." Elle recherche "toute trace et indice".

DES CHIENS "SPÉCIALISÉS DANS LA RECHERCHE DE RESTES HUMAINS" MOBILISÉS

"Hier, tous les moyens techniques ont convergé sur les Alpes-de-Haute-Provence", explique le Colonel Pierre-Yves Bardy, commandant de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence. "Des équipes cynophiles, avec des chiens spécialisés dans la recherche de restes humains", sont mobilisés "afin d'apporter un complément aux enquêteurs."

"UN DISPOSITIF DE CONTRÔLE" MIS EN PLACE

"Un dispositif de contrôle de zone très élaboré pour éviter que des randonneurs ou des personnes qui n'ont pas à venir accèdent aux sites" a été constitué autour du Haut-Vernet, explique le Colonel Pierre-Yves Bardy, commandant de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence, lors d'un point presse. Quelque 54 militaires de la gendarmerie et une vingtaine de personnes de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence sont mobilisés.

COMMENT LES RECHERCHES SE POURSUIVENT

Au lendemain de l'identification d'ossements du petit Émile, les recherches se poursuivent près du Haut-Vernet. Une centaine d'enquêteurs et des experts de l'Institut de recherche criminelle sont mobilisés en quête du moindre indice.

"LE MYSTÈRE SE DÉPLACE"

"Je pense à lui, sa mémoire", réagit sur TF1-LCI François Balique, maire du Vernet (voir vidéo en tête de cet article). "Je pense également très fort à ses parents. Perdre un petit enfant... Pour le maire d'une commune, c'est une des choses les plus difficiles", poursuit-il, affirmant que "le mystère se déplace."

"TOUTES LES HYPOTHÈSES ENVISAGÉES"

"Nous mettons en place l'ensemble des moyens à notre disposition", assure sur TF1 Marie-Laure Pezant, porte-parole de la gendarmerie nationale. "Des experts de l'Institut de recherche criminelle sont venus de Pontoise pour les recherches. Toutes les hypothèses sont envisagées. La découverte des ossements permet d'apporter de nouveaux éléments à l'enquête."

Mort d'Emile : la porte-parole de la gendarmerie nationale sur TF1Source : TF1 Info

UNE CENTAINE D'ENQUÊTEURS SUR PLACE

Les recherches se poursuivent à proximité du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence). Une centaine d'enquêteurs sont sur place ainsi qu'une équipe d'experts en identification criminelle, afin de relever le moindre indice. Principale interrogation : les ossements retrouvés dimanche ont-ils été déplacés ?

Mort d'Emile : les recherches se poursuivent au VernetSource : TF1 Info

VERS UN HOMMAGE À ÉMILE

À La Bouilladisse (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, la ville de résidence des parents d'Émile, l'heure est au recueillement. Le maire de la commune réfléchit à l'organisation d'un hommage dans les prochains jours.

Mort d'Emile : vers un hommage dans les prochains joursSource : TF1 Info

UNE ZONE "ARCHI-FOUILLÉE"

D'après les enquêteurs, la zone de découverte des ossements avait été "archi-fouillée" depuis juillet dernier. Les explications de Marie Belot, journaliste au service police-justice de TF1-LCI.

Affaire Emile : pourquoi les ossements ont été découverts alors que la zone avait été fouillée ?Source : TF1 Info

LE MAIRE DU VERNET RÉAGIT

"Je pense à lui, sa mémoire", réagit sur LCI François Balique, maire du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), au lendemain de la confirmation de la mort d'Émile. "Je pense également très fort à ses parents. Perdre un petit enfant... Pour le maire d'une commune, c'est une des choses les plus difficiles."

Mort d'Emile : la réaction du maire du VernetSource : TF1 Info

LE GOUVERNEMENT PROMET DES MOYENS D'ENQUÊTE

Invité de LCI dimanche, Gérald Darmanin dit ressentir "beaucoup de tristesse" après la découverte d'ossements confirmant la mort du petit Émile. Le ministre de l'Intérieur a promis de maintenir les renforts de gendarmerie afin "d'aller plus vite et découvrir la vérité".

LES RECHERCHES SE POURSUIVENT

Au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), les recherches dans la zone de découverte des ossements se sont poursuivies toute la nuit et continuent ce lundi matin.

Mort d'Emile : les recherches se poursuivent ce lundi matinSource : TF1 Info

UN DEUIL ET DES QUESTIONS

Un nouveau chapitre de l'enquête s'ouvre après la découverte des ossements dans une zone déjà fouillée par le passé. "Ces ossements ont pu être apportés après les recherches, soit par une personne humaine, soit par des intempéries, soit par des animaux", explique à LCI Marie-Laure Pezant, porte-parole de la gendarmerie.

Mort d'Emile : un deuil et des questionsSource : TF1 Info

POUR LES PARENTS, "L'HEURE EST AU DEUIL"

Dimanche, des ossements du petit Emile, disparu en juillet dernier à l'âge de deux ans et demi, ont été découverts et identifiés, un tournant dans cette affaire. "Cette nouvelle déchirante était redoutée", ont réagi les parents du petit Émile via un communiqué de leur avocat. "L'heure est au deuil, au recueillement et à la prière", ont expliqué Marie et Colomban Soleil.

Bonjour et bienvenue sur TF1info pour suivre les dernières informations autour de l'affaire Émile, au lendemain de la découverte des ossements du petit garçon.

Un dénouement macabre. Des "ossements" correspondant au corps du petit Emile, ce garçonnet de deux ans et demi disparu il y a neuf mois, ont été retrouvés samedi "à proximité" du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), a indiqué dimanche le parquet d'Aix-en-Provence.

L'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Pontoise (banlieue parisienne) "poursuit les analyses criminalistiques sur les ossements et la gendarmerie nationale se consacre à déployer des moyens pour entreprendre des recherches complémentaires sur la zone géographique où ils ont été retrouvés", a expliqué le procureur d'Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon, sans donner d'éléments sur la cause du décès de l'enfant.

Quand il a disparu le 8 juillet, Emile venait d'arriver pour les vacances d'été dans la résidence secondaire de ses grands-parents maternels, et deux voisins affirment l'avoir vu dans la rue principale du hameau, mais avec des récits contradictoires. 

Cette découverte d'ossements est une étape importante dans l'enquête sur sa disparition. Aucune piste n'avait été mise de côté, même si la thèse de la chute mortelle s'était étiolée à la suite des multiples battues organisées dans les environs du hameau, et à l'issue desquelles aucun corps n'avait alors été retrouvé. D'abord ouverte pour disparition inquiétante, à Digne-les-Bains, l'enquête avait rapidement été confiée à deux juges d'instruction d'Aix-en-Provence puis requalifiée en motifs criminels pour "enlèvement" et "séquestration".


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info