Disparition d'Erwan : le parquet de Niort ouvre une information judiciaire

par A.S avec Raphaël Maillochon
Publié le 20 février 2024 à 11h07

Source : JT 20h WE

Erwan Blais, 18 ans, a disparu dans la nuit du 10 au 11 février à Moncoutant-sur-Sèvre (Deux-Sèvres).
Le jeune homme avait passé la nuit en boîte de nuit.
Plus d'une semaine après le signalement de sa disparition, il demeure introuvable.

Où est passé Erwan Blais ? Plus d'une semaine après la disparition du jeune homme de 18 ans suite à une soirée dans une boîte de nuit de Moncoutant-sur-Sèvre, ni ses proches, ni les forces de l'ordre n'ont retrouvé sa trace. "À l’issue du délai de 8 jours prévu à l’article 74-1 du code de procédure pénale en matière d’enquête en disparition inquiétante, Erwan Blais n’a pas été retrouvé et les circonstances de sa disparition n’ont pas été élucidées malgré les importants moyens engagés", a rappelé lundi soir dans un communiqué le procureur de la République de Niort, Julien Wattlebled. Ce dernier informe "dans ces conditions ouvert une information judiciaire en disparition inquiétante ce lundi 19 février". Les investigations sont donc désormais dirigées par le juge d’instruction de Niort.

Filmé sur les caméras de vidéosurveillance

La disparition d'Erwan Blais a été signalée par les amis avec lesquels il avait passé la soirée. D'après l'enquête, le jeune homme a quitté la boîte de nuit dans laquelle il se trouvait avec eux vers 1h45 et des images de vidéoprotection l'ont montré plus tard dans la nuit sur le parking de l'établissement.

Son téléphone a émis jusqu'à 2h50, selon le parquet qui ne privilégie aucune piste. Un appel à témoins avait été diffusé après une battue lundi 12 février, à laquelle 120 personnes ont participé. Des dizaines de gendarmes, dont des plongeurs, aidés de chiens, d'un drone et d'un hélicoptère, ont participé aux recherches des derniers jours.

"On n'a rien à se reprocher"

Vendredi dernier, la famille d'Erwan Blais a porté plainte contre l'établissement pour "non-assistance à personne en danger", selon le parquet de Niort. Interrogé par Le Courrier de l'Ouest, un cogérant de la discothèque a déclaré que la soirée du 10 au 11 février avait réuni plus de 900 personnes dans la discothèque, où sept agents de sécurité travaillaient, dont deux chargés de veiller à l'extérieur.

"On n'a rien à se reprocher", a-t-il précisé au journal, ajoutant qu'un des agents a ramené le jeune disparu devant l'établissement alors qu'il se dirigeait vers un talus et les points d'eau environnants. Un incident "sans gravité" lié à sa consommation d'alcool aurait été à l'origine de sa sortie de la discothèque, selon certains témoins.


A.S avec Raphaël Maillochon

Tout
TF1 Info