Ce jeudi après-midi, un corps calciné correspondant à celui d'Héléna Cluyou disparue le 29 janvier après une soirée dans une boîte de nuit à Brest (Finistère) a été retrouvé.
Gaël*, 22 ans, avait rencontré la jeune femme sur le parking de l'établissement au petit matin ce 29 janvier. C'est la dernière personne connue à lui avoir parlé. Il s'est confié à la mi-journée à TF1info.

Des jeunes qui vont en discothèque pour s'amuser et un lendemain de fête qui vire au cauchemar. Depuis près de deux semaines, tous celles et ceux qui ont vu, croisé ou échangé avec Héléna Cluyou dans la nuit du 28 au 29 janvier ressassaient la scène. La jeune femme de 20 ans a disparu au petit matin le 29, après une nuit au One, boîte de nuit du port de Brest (Finistère), avec une amie, Émilie*, et plusieurs connaissances. Émilie est rentrée quand sa mère est venue la chercher. Les deux devaient ramener Héléna chez elle, mais la jeune élève infirmière a préféré rester, et rentrer par ses propres moyens. Elle n'a jamais regagné le domicile de sa grand-mère qui l'hébergeait. 

Ce jeudi après-midi, un corps calciné correspondant à celui de la jeune femme a été retrouvé sur la presqu'île de Crozon, à une cinquantaine de kilomètres de la discothèque. À peine quelques minutes avant, la rédaction de LCI-TF1 révélait le décès du principal suspect dans cette affaire. Il ne sera jamais entendu par les enquêteurs.

Gaël, 22 ans, est et reste pour l'instant la dernière personne connue à avoir discuté avec Héléna Cluyou le dimanche 29 janvier. Lui aussi avait passé la soirée au One avec des amis. "Ce matin-là, j'ai appelé ma maman à 5h45 pour qu'elle vienne me chercher avec mes trois amis. On avait un peu trop bu, nous ne pouvions pas conduire. Le prochain train pour Landerneau était une heure plus tard, c'était long".  

Une rencontre sur un banc, à deux pas de la boite de nuit

Deux amis de Gaël patientent alors devant la boîte, lui et un autre copain vont attendre sur des bancs à plusieurs dizaines de mètres de là, sur le grand parking, près du café d'à côté. "Là, je vois une fille qui vient vers moi et qui s'assoie sur mon banc, alors qu'il y en avait plein de libres. Je ne comprends pas trop pourquoi elle fait ça. Je lui demande ce qu'elle a fait dans la soirée, elle me dit qu'elle était comme moi au One avec des copines. Elle m'interroge sur ma présence sur le parking. Je lui explique que j'attends ma mère, qui doit venir nous chercher dans une vingtaine de minutes. On continue à parler de la soirée. Puis, elle me demande si elle peut prendre mon téléphone pour appeler une copine. Je me suis dit qu'elle n'avait plus de batterie", nous explique Gaël. 

Mais Héléna ne connaît pas par cœur le numéro d'Émilie qu'elle veut joindre. Elle tente par deux fois un appel vocal via Instagram depuis le compte de Gaël, à 6 h 02 et 6 h 03. Elle essaie également d'envoyer un message par ce même biais. Pas de réponse d'Émilie. Celle-ci n'étant pas amie avec Gaël, les notifications ne se sont pas affichées. Elle ne verra les messages que le lendemain. 

Je me dis qu'elle attendait peut-être que je lui demande comment elle allait rentrer
Gael, un jeune homme qui a croisé Héléna Cluyou

Héléna rend alors à Gaël son téléphone. "Je lui dis 'bonne soirée' aussi, mais étrangement, elle ne se lève pas tout de suite. Elle reste assise 20-30 secondes à côté de moi sans rien dire. Le regard dans le vide, je pense qu'elle devait se demander que faire. C'est là où je m'en veux", répète le jeune homme. "Je me dis qu'elle attendait peut-être que je lui demande comment elle allait rentrer, ou alors, que je lui propose de la ramener. Mais nous étions déjà cinq dans la voiture de ma maman...", confie le jeune garçon, désolé. 

Héléna s'est ensuite levée et a emprunté les escaliers depuis le parking vers le quartier de la Recouvrance. Une dernière image extraite de caméra de vidéosurveillance la montre à 6h42, marchant à l'angle de la rue de la Porte et de la rue Saint-Exupéry, entre la discothèque et le domicile de sa grand-mère, où elle habitait. Elle n'a jamais atteint son but ce jour-là. 

Gaël, lui, s'est levé tard le dimanche. Il n'a appris que dans la soirée, via les réseaux sociaux, qu'une jeune femme avait disparu à Brest et a fait le rapprochement avec le message envoyé par Helena à Émilie à l'aube dimanche. Il a été entendu dans la nuit de dimanche à lundi par les gendarmes de Brest. "Je me suis dit que mon témoignage n'allait pas servir à grand-chose. Mais quand les gendarmes m'ont dit que j'étais la dernière personne à avoir vu Héléna, je me suis dit que c'était important, que j'avais plein de choses à dire. Ça m'a mis un petit coup de blues de savoir que c'était peut-être moi la dernière personne à l'avoir vue de sa vie".

Le jeune homme a pris connaissance ce jeudi de la découverte d'un corps correspondant à celui d'Héléna. "Ça m'a mis un coup. Mais malheureusement, je m'y attendais. Je me demandais juste quand ça allait tomber. Il va falloir maintenant gérer cela", nous confie-t-il ce jeudi soir. 

*Le prénom a été modifié


Aurélie SARROT