La disparition de Delphine Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : le mari de l'infirmière mis en examen

Publié le 18 juin 2021 à 20h05
JT Perso

Source : JT 20h WE

ENQUÊTE - Six mois après la disparition de son épouse, une infirmière de 33 ans, Cédric Jubillar a été rattrapé par les incohérences de son récit. Il est accusé de "meurtre aggravé". Quels sont les éléments qui ont conduit à sa mise en examen ?

Après 40 heures de garde à vue, Cédric Jubillar est conduit vers ses juges d'instruction. Il serait le meurtrier présumé de son épouse. Après six mois d'enquête, les gendarmes l'ont confronté à des éléments matériels. Le 16 décembre, à 4h10 du matin, il les prévient de la disparition de sa femme. La suite est troublante. Il y a aussi les témoignages qui contredisent Cédric Jubillar. Il affirme par exemple être allé se coucher vers 22h. Mais son fils de six ans, lui, dit avoir entendu ses parents se disputer plus tard. Deux voisines donnent la même version. "Une mère et sa fille, à 23h07 très précisément, vont entendre en direction du domicile de la famille Jubillar, des cris stridents et de détresse d'une femme qui vont les interpeller et qui vont progressivement disparaître", précise le procureur de la République de Toulouse (Haute-Garonne), Dominique Alzeari.

Les incohérences sont nombreuses. Cédric Jubillar participait par exemple aux battues pour retrouver Delphine. Il disait sa détresse. Lors des premières auditions, il décrivait sa vie conjugale comme un long fleuve tranquille, qu'il n'y avait pas de séparation. Delphine n'avait pas d'amant. Mais, en garde à vue, il change totalement de version. En réalité, "ce contexte de séparation était très conflictuel et donnait lieu à de nombreuses disputes, durant lesquelles il était brutal, agressif et grossier, y compris envers ses enfants", souligne encore le procureur.

Son avocat dénonce une instruction à charge. "Il y a un raisonnement et qu'on veut à tout prix que toutes les preuves collent à ce raisonnement. C'est le premier pas vers l'erreur judiciaire", prévient Maître Jean-Baptiste Alary. Cédric Jubillar a été incarcéré. Il a été mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint" et risque la perpétuité.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info