Disparition d'Héléna Cluyou : d'importantes recherches ce jeudi au sud de Brest

Publié le 9 février 2023 à 15h06, mis à jour le 9 février 2023 à 15h14

Source : JT 20h Semaine

De nombreux effectifs de police et de gendarmerie sont déployés ce jeudi dans le secteur de Rosnoën et du Faou dans le Finistère, au sud de Brest.
Les forces de l'ordre y recherchent activement Héléna Cluyou, disparue depuis le 29 janvier après une soirée en discothèque à Brest (Finistère).

Douze jours après sa disparition, toujours aucune nouvelle d'Héléna Cluyou. La jeune femme qui aurait eu 21 ans le 1er février dernier n'a plus donné signe de vie depuis le dimanche 29 janvier, après une soirée à la discothèque The One, sur le port de Brest. 

D'après les informations de TF1/LCI, depuis ce jeudi 9 février au matin, d'importantes recherches sont menées par des policiers et des gendarmes à une trentaine de kilomètres du sud de Brest, dans la zone de Rosnoën et de La Faou. "Il y a des recherches en cours. Comme il y en a déjà eu les autres jours. Depuis la disparition de cette jeune femme, on recherche dans des endroits, on vérifie si le corps a pu être déposé ou si le suspect a pu passer par là, confirme à TF1info le procureur de la République de Brest, Camille Miansoni. Évidemment, il faut délimiter des zones, la région est vaste. Rien de plus que ce que nous avons fait jusque-là."

Le magistrat nous indique ainsi, à titre d'exemple, que "la gendarmerie maritime avait été mobilisée pour vérifier, sur la côte, les endroits escarpés...". "Les vérifications sont constantes depuis la disparition. Là, c'est peut-être plus visible, plus massif, c'est pour cela que vous en êtes informés. Mais on cherche depuis le début", assure-t-il.

Le principal suspect n'a toujours pas été entendu

La semaine dernière, l'affaire avait connu un rebondissement après qu'un homme et sa concubine s'étaient présentés au commissariat puis à la gendarmerie pour indiquer que le frère de ce dernier leur avait fait des confessions étranges en fin de semaine. Il leur aurait ainsi déclaré "avoir commis une bêtise, que sa vie était finie" et que "c'était un accident". Lorsque son frère lui avait demandé de quel accident il s'agissait, l'homme aurait répondu : "Tu n'as qu'à voir ce dont on parle à Brest depuis cinq jours". 

Considéré comme le principal suspect, cet homme prénommé Sylvain L., cuisinier âgé de 36 ans, n'a toujours pu être entendu. Après ces déclarations à son frère et sa compagne, ce dernier a en effet tenté de mettre fin à ses jours par voie médicamenteuse. Il a réitéré quelques heures plus tard, sur son lit d'hôpital, en plaçant un sac en plastique sur la tête. "Son état de santé ne permet malheureusement pas de l'entendre", nous informe le magistrat ce jeudi. 

Le procureur Camille Miansoni, qui a donné une conférence de presse dimanche dernier après ce rebondissement, ne prévoit pas de nouvelle communication dans l'immédiat. "Je communique si j'estime qu'il y a une nécessité à informer l'opinion compte tenu d'éléments décisifs", insiste-t-il. 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info