Disparition de Justine Vayrac : le suspect a avoué le meurtre

Disparition de Justine Vayrac : des traces de sang dans la voiture et dans la chambre du suspect

A.S
Publié le 26 octobre 2022 à 17h43
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Justine Vayrac, 20 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à la sortie d'une discothèque de Brive.
Un homme croisé devant la boîte de nuit, une connaissance de la jeune femme, a été placé en garde à vue mardi.
La procureure de la République de Brive, Emilie Abrantes, a donné une conférence de presse à 17h30 ce mercredi.

Équipes cynophiles, hélicoptères de la gendarmerie nationale, drônes... Les recherches se poursuivaient ce mercredi 25 octobre en Corrèze pour tenter de retrouver Justine Vayrac, disparue à la sortie d'une discothèque de Brive (Corrèze), dans la nuit de samedi à dimanche. Malheureusement, la Lotoise de 20 ans demeurait toujours introuvable ce jour. 

Mardi, la procureure de la République de Brive, Émilie Abrantes, avait fait savoir qu'un homme, une connaissance de la jeune femme croisée devant la boîte de nuit, avait été placé en garde à vue dans la matinée à 9 h 45, "afin de vérifier les éléments de chronologie et de recouper les différents éléments recueillis à ce stade de la procédure".  Elle avait précisé aussi que l'enquête ouverte pour "disparition inquiétante" avait été requalifié en "enlèvement et séquestration".

Ce mercredi à 17h30, alors que la garde à vue de ce suspect se poursuivait, la magistrate a dévoilé de nouveaux éléments sur cette affaire à l'occasion d'une conférence de presse. "Des perquisitions ont été menées au sein du domicile de l'intéressé ainsi que dans son véhicule. Des opérations de police technique et scientifique ont été effectuées lesquelles ont permis de mettre en évidence la présence de traces de sang au sein du domicile de l'intéressé, dans sa chambre, mais également dans son véhicule, au niveau du pommeau de levier de vitesse. Des analyses ADN sont actuellement en cours afin d'établir le profil génétique pouvant correspondre à ces traces de sang", a détaillé la magistrate.

Lire aussi

Le sac à main de Justine Vayrac retrouvé calciné

La procureure de la République de Brive, Émilie Abrantes, a également révélé que "le sac à mains de Justine Vayrac contenant des effets personnels a été découvert calciné à proximité du domicile du gardé à vue, à l'extérieur de ce dernier".

 "Cet après-midi, une battue a été organisée à proximité du domicile du gardé à vue. 80 gendarmes et policiers ont procédé à un ratissage de la zone aidés d'un chien pisteur spécialisé dans la recherche des personnes. En outre, en raison de la présence de plusieurs plans d'eau à proximité immédiate du domicile de la personne en garde à vue, plusieurs équipes de plongeurs sont également engagées pour sonder les lieux. Un hélicoptère et un drone munis de caméras thermiques ont également procédé à un survol de cette zone", a dit la magistrate.

"Contrairement à de fausses rumeurs qui ont pu prospérer en marge de cette enquête, le placement en garde à vue d'une seconde personne n'est absolument pas confirmé. De même, il a pu être indiqué que le téléphone de Justine Vayrac avait été retrouvé dans la chambre de l'homme en garde à vue, ce qui n'est pas le cas" a-t-elle insisté. 

Ce mercredi, la garde à vue du mis en cause a été prolongée pour une durée de 24 heures et les auditions de nombreux témoins se poursuivent.  Les investigations se poursuivent à ce stade sous l'autorité du parquet de Brive-la-Gaillarde. "À l'issue de la garde à vue  qui se terminera jeudi matin, nous nous orientons vers l'ouverture d'une information judiciaire devant un magistrat du pôle criminel de Limoges",  a conclu la procureure.


A.S

Tout
TF1 Info