Karine Pialle Esquivillon, qui vivait avec sa famille à Maché en Vendée, a disparu depuis près de deux mois.
Sur Internet, de nombreuses personnes accusent l'époux de la mère de famille l'avoir "tuée".
Le couple était séparé mais habitait ensemble.

Un mystère qui reste entier, des bruits de couloir qui vont bon train et une famille meurtrie. Depuis le 27 mars, Karine Pialle Esquivillon, 54 ans, a disparu du lieu-dit La Malnoue à Maché en Vendée où elle vivait avec Michel Pialle, son époux duquel elle était séparée, et leurs enfants âgés de 11, 13 et 20 ans. Son mari, qui a signalé sa disparition le 3 avril aux gendarmes, est convaincu qu'elle est partie volontairement et donne, comme arguments, les affaires qu'elle aurait emportées - "le nécessaire de toilettes, des habits, le livret de famille". Il cite aussi ce dernier message que Karine lui aurait envoyé : "Je ne vais pas donner de nouvelles pendant plusieurs jours. Je suis accompagnée de quelqu'un qui me conduit. Ne vous inquiétez pas je vais dans un petit pays proche de la France."

La sœur de Karine, Adélaïde, elle, n'y croit pas du tout. Pour elle, il est impossible qu'elle soit partie de son propre chef. De nombreux internautes semblent partager ce dernier avis, allant même à considérer que Michel Pialle est à l'origine de sa disparition et, pire, de son "meurtre". Face aux rumeurs, le père de famille a fait le choix de se "barricader" chez lui. "C'est diffamatoire. Accusations directes. Pour eux, je suis un tueur. Faut fouiller mon jardin… Mais ça a déjà été fait ! La police scientifique a tout fouillé chez moi, ils ont passé du produit partout. Même mon puits, ils ont plongé dedans. Ils ont tout vérifié !" insiste-t-il au micro de France Bleu

Le téléphone de la mère de famille retrouvé dans un fossé

Michel Pialle répète à nos confrères que son épouse est partie avec des affaires et précise qu'elle a pris "de l'argent, son sac à mains (…) un tas de choses qu'elle avait préparées avant" selon lui. Le téléphone de la quinquagénaire a lui été retrouvé par le maire de Maché, Frédéric Rager, le 9 avril, dans un fossé près du domicile du couple. Il n'avait plus de carte Sim mais était encore chargé.

Le parquet de La Roche-sur-Yon a ouvert une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration". Les recherches se poursuivent mais n'ont pour le moment pas permis de retrouver la mère de famille.

Toute personne ayant des informations sur cette affaire peut contacter les enquêteurs au 0 800 877 668, numéro vert gratuit 24h/24, 7 jours sur 7.


A.S

Tout
TF1 Info