Le 10 février dernier, la voiture de Pierre Palmade percutait celle d'une famille sur une route de Seine-et-Marne.
À son bord, une femme enceinte, son beau-frère et le fils de ce dernier, âgé de 6 ans, lourdement blessé dans l'accident.
Pour la première fois, le petit Devrim témoigne auprès de TF1.

"J'ai un peu mal à la tête" : ce sont les premiers mots de Devrim, 6 ans, face à la caméra du 20H de TF1. Des mots à peine audibles, susurrés timidement. Il faut dire que le petit garçon revient de loin. Plongé un temps dans le coma, à la suite du grave accident de voiture causé par l'humoriste Pierre Palmade, le 10 février dernier, en Seine-et-Marne, sa mâchoire a été fracturée à plusieurs endroits. Elle est aujourd'hui enserrée dans une minerve, ce qui l'oblige à faire de gros efforts pour parler. Une longue cicatrice entaille par ailleurs le haut de son crane.

Malgré tout, son état s'améliore doucement. Le jeune garçon a même pu faire son retour à l'école ce mardi 20 mars. "Il est content, mais il ne peut pas rester trop longtemps parce que sa tête lui fait mal", raconte Hakki, l'oncle de son père Yuksel, toujours hospitalisé pour de graves blessures. Il est venu aider la famille, désemparée sans la présence du chef de famille. 

De lourdes séquelles psychologiques

"Devrim va continuer à aller à l'école à ce rythme pour l'instant. Mais il doit aussi se rendre chez le médecin toutes les semaines pour faire une radio de la tête et voir si ça va ou pas. Cela doit durer encore trois ou quatre mois. Par ailleurs, il est obligé de porter un corset et de dormir avec, même si ça le gêne. Car quand on l'enlève, sa tête et ses bras lui font mal", poursuit Hakki dans la vidéo en tête de cet article. Devrim ne peut également rien mâcher. "Il mange un peu de soupe avec une paille et des compotes", ajoute-t-il. 

Le petit garçon garde aussi de lourdes séquelles psychologiques : "Il dort mal parce qu'il a encore très peur. Il appelle sa mère et son père et on a du mal à le calmer", précise Hakki. Le papa manque à toute la famille. Lui-aussi souffre de graves lésions et doit rester dans un centre de réadaptation : "Son bras gauche ne fonctionne plus, et ses deux genoux sont cassés. Il ne retrouvera plus jamais sa situation d'avant. Cela fait déjà deux mois qu'il est à l'hôpital et il peut à peine se tenir droit. On doit se mettre derrière lui et le relever pour lui donner à manger et de l'eau. Et tous les jours, il a une piqûre contre la douleur. Sinon il ne peut pas dormir", détaille son oncle. 

Cette famille, unie dans la douleur, a décidé de se serrer les coudes. La mère de Yuksel a ainsi quitté temporairement la Turquie pour être auprès des siens, partagée entre une profonde tristesse et sa colère envers Pierre Palmade. "J'aimerais que le coupable écope de la peine qu'il mérite, c'est évidemment ce que nous voulons. Comment pourrions-nous attendre autre chose ?", interroge-t-elle. Un homme responsable, selon elle, d'avoir détruit sa famille.

Ce dernier, qui était sous l’emprise de la cocaïne et de diverses drogues de synthèse, a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires. Après avoir été placé en détention provisoire - sans n'être jamais physiquement entré en prison, ayant été écroué sur le lit d'hôpital sur lequel il était soigné - la cour d’appel de Paris l'a finalement remis en liberté sous contrôle judiciaire le 14 mars. Victime d'un accident vasculaire le 25 février, l'humoriste de 54 ans "a l'interdiction de quitter l'établissement hospitalier où il se trouve".


Virginie FAUROUX Reportage vidéo : Sophie Chevallereau et Corinne Chevreton

Tout
TF1 Info