Double meurtre d'enseignants à Pouyastruc : la gendarmerie relance l'appel à témoins

A.S
Publié le 25 juillet 2022 à 18h23

Source : TF1 Info

Trois semaines après le double homicide de professeurs dans les Hautes-Pyrénées, l'auteur présumé des faits demeure introuvable.
La moto avec laquelle Cédric Tauleygne avait pris la fuite avait été retrouvée le 5 juillet en Espagne.
Les enquêteurs relancent l'appel à témoins ce lundi.

Où est passé Cédric Tauleygne ? Trois semaines après l'assassinat de deux enseignants à Pouyastruc dans les Hautes-Pyrénées, l'auteur présumé des faits demeure introuvable. 

Pour tenter de localiser le trentenaire soupçonné d'avoir tué sa femme, Aurélie Pardon, alors qu'ils étaient en instance de divorce, et son possible amant et collègue Gabriel Fourmigué, les gendarmes relancent ce lundi l'appel à témoins diffusé le 8 juillet dernier avec les photos du suspect et son signalement. 

undefinedundefinedgendarmerie

Il aura bientôt 35 ans

Le document fourni par les militaires rappelle que le suspect est né le 18 août 1987, qu'il a le crâne rasé et qu'il porte des lunettes. Il portait au moment de sa fuite un jean bleu et un blouson en cuir marron. 

La description de l'auteur présumé des faits avait été notamment donnée par un témoin qui avait vu l'homme partir juste après les faits sur une moto. Ce témoin avait également permis d'établir un portrait-robot. Tout de suite, le regard des enquêteurs s'était tourné vers Cédric Tauleygne. 

Le suspect de 35 ans aurait semble-t-il réalisé que sa femme avait un amant et ne l'aurait pas supporté. Alors que la professeure de français et le professeur d'éducation physique devaient rejoindre les élèves de 3e au collège Desaix de Tarbes où ils enseignaient, ils ont été abattus. Aurélie Pardon avait été retrouvée agonisante sur une route avant de succomber à ses blessures. Gabriel Fourmigué, 55 ans, avait été retrouvé mort dans sa salle de bain.

La moto en Espagne

Dès l'alerte le 4 juillet, les enquêteurs étaient partis à la recherche de cet homme, ouvrier dans une usine  des Pyrénées-Atlantiques qui fabrique des moteurs d'hélicoptères. Le 5 juillet au petit matin, sa grosse cylindrée avait été retrouvée à Jaca en Espagne.

 "On le recherche activement dans ce secteur, mais on le recherche également dans notre département et dans les départements voisins. Les recherches ne sont pas limitées. Nous utilisons tout ce que nous pouvons pour pouvoir le localiser et l'entendre" avait indiqué Pierre Aurignac, procureur de la République de Tarbes à l'occasion d'une conférence de presse le 6 juillet. 

Le magistrat avait aussi précisé que Cédric Tauleygne était "tireur sportif". "Il a un certain nombre d'armes que nous avons découvertes à son domicile. Il a été également réserviste de la gendarmerie et a été réserviste par le passé également au 35e régiment d'artillerie parachutiste de Tarbes. C'est quelqu'un qui connaît les armes" avait-il ajouté. 

 A-t-il poursuivi sa route à pied  ? Avait-il un autre véhicule dans la région ? Quelqu'un est-il venu le chercher ? On ignore tout de sa cavale pour l'instant. Son téléphone portable ne borne plus et le contact téléphonique qu'il y avait eu entre le suspect et les militaires ne s'est pas reproduit depuis le 5 juillet. 

Depuis ce drame, les deux très jeunes enfants d'Aurélie Pardon et Cédric Tauleygne, âgés de moins de 5 ans, ont été recueillis chez des proches. 


A.S

Tout
TF1 Info