Covid-19 : le défi de la vaccination

Coupure d'électricité dans un centre de vaccination du Doubs : "Un acte de sabotage caractérisé"

CQ avec WM
Publié le 19 juillet 2021 à 14h47
JT Perso

Source : TF1 Info

SABOTAGE - Un centre de vaccination situé à Audincourt, en Bourgogne-Franche-Comté, a été victime d'une coupure d'électricité dimanche après-midi. Le maire de la commune, qui a porté plainte, dénonce ce lundi un "acte de sabotage caractérisé".

À mesure que la campagne avance, les tentatives de perturbation et de sabotage se multiplient. Le dernier incident en date a été rapporté dimanche 18 juillet dans le Doubs, où un centre de vaccination d’Audincourt a été victime d’une coupure d’électricité dans l’après-midi.

Cet acte, rapidement considéré comme malveillant par l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté, est survenu à proximité du centre et non depuis l’opérateur chargé de l’approvisionnement électrique. "Il y avait quatre disjoncteurs coupés et le disjoncteur de l'alimentation principale était lui aussi coupé. Il n'y a aucun doute là-dessus, le centre de vaccination était ciblé", a expliqué à l'AFP Martial Bourquin, le maire de la commune, selon qui la coupure a duré "entre une heure et une heure et demie". Il a porté plainte contre ce qu'il qualifie d'"actes inacceptables et inqualifiables". Invité de LCI à la mi-journée ce lundi, l'élu a dénoncé "un acte de sabotage caractérisé".

Les frigos privés d’électricité étaient remplis d'"environ 3500 doses" de vaccin contre le Covid mais l’incident ne devrait pas avoir de conséquences sur leur état ni leur efficacité. Ainsi, la coupure n’est pas intervenue suffisamment longtemps pour les avoir endommagées, estime l'ARS. Le maire d'Audincourt a toutefois précisé qu'elles allaient faire l'objet d'analyses par la pharmacie centrale de l'hôpital afin de déterminer "si elles ont été affectées".

Coupure d'électricité dans un centre de vaccination du Doubs : "un acte de sabotage"Source : TF1 Info
JT Perso

Cet incident est loin d’être isolé ces derniers jours. Dans la nuit de samedi à dimanche, le chapiteau d’un centre de vaccination d’Urrugne, près de Bayonne, a été partiellement incendié. La veille, c'est un centre de Lans-en-Vercors, en Isère, qui a été pris pour cible et vandalisé. Des inscriptions ont été taguées sur l’édifice et du matériel municipal a été endommagé.


CQ avec WM

Tout
TF1 Info