542 kilogrammes de cachets d'ecstasy ont été saisis par la gendarmerie dans la Drôme le 1ᵉʳ mai dernier.
Quatre individus ont été mis en examen et placés en détention provisoire.
Ils sont soupçonnés d'avoir organisé un trafic de stupéfiants depuis l'Isère.

Plus d'un million de cachets d'ecstasy, soit 542 kg, ont été saisis le 1ᵉʳ mai dans deux véhicules qui circulaient dans la Drôme, a annoncé mardi la gendarmerie nationale. Les cachets et une arme de poing ont été retrouvés lors des perquisitions.

Les quatre occupants de ces véhicules ont été mis en examen dans le cadre d'une information judiciaire pour "acquisition, détention, transport, offre ou cession de stupéfiants, importation et exportation de stupéfiants en bande organisée" et placés en détention provisoire, selon un communiqué. Une arme de poing a également été retrouvée dans les voitures par des unités spécialisées de la gendarmerie.

L'enquête a commencé en octobre 2023

L'interpellation a fait suite à un signalement au parquet de Vienne, daté d'octobre 2023, sur "l'utilisation suspecte d'un véhicule de location loué dans le nord de l'Isère", soupçonnant un transport de produits stupéfiants. Une enquête préliminaire avait été ouverte. Le parquet de Lyon est désormais chargé de l'enquête.

Cette saisie représente à elle seule les deux tiers du total d'ecstasy saisi en 2022 en France et représente environ 10 millions d'euros, le cachet se vendant dix euros l'unité, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.


Zoe SAMIN avec AFP

Tout
TF1 Info