Après Paris, Toulouse ou Rennes, les "Dégonfleurs de pneus" sévissent dans les Hauts-de-Seine

A.S
Publié le 4 octobre 2022 à 14h58
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Une soixantaine de véhicules type 4x4 ou SUV ont eu leurs pneus volontairement vidés de leur air la semaine dernière.
À l'origine de cette série d'actes commis à Meudon : les "Dégonfleurs de pneus", des militants écologistes.
Des plaintes ont été déposées et plusieurs enquêtes sont en cours.

Outre-manche, on les appelle "The Tyre Extinguishers". En France, ils sont réunis sous le nom des "Dégonfleurs de pneus" ou encore "Dégonfleurs de SUV". Depuis plusieurs mois maintenant, les membres de ce collectif dégonflent les pneus des 4x4 et SUV garés dans les villes françaises. L'Île de Ré, Paris, Toulouse ou encore Rennes ont vu passer ces militants écologiques d'un nouveau genre. 

La semaine dernière, c'est dans les Hauts-de-Seine qu'ils ont sévi. Plus de 60 véhicules ont été la cible de ces dégonflages dans la nuit de vendredi à samedi. "Le commissariat de Meudon a recueilli pour ce type de faits une quinzaine de plaintes et plusieurs pré-plaintes en ligne qui nécessitent encore confirmation. Ces faits font donc l’objet d’enquêtes menées par ce commissariat. Le commissariat de Sèvres a également constaté des faits similaires autour du 15 septembre et enquête également", précise le parquet de Nanterre à TF1info. 

"Un désastre pour le climat"

Quel est le but de la manœuvre ? Les "Dégonfleurs" le précisent systématiquement à leurs victimes en déposant un petit mot sur le pare-brise des véhicules une fois leur mission effectuée : "Nous avons dégonflé un ou plusieurs de vos pneus. Ne le prenez pas personnellement, vous n'êtes pas notre cible, c'est votre véhicule. Nous faisons cela car conduire un véhicule de cette taille dans une ville est particulièrement néfaste."

"Les constructeurs automobiles essaient de nous convaincre d'acheter des SUV et des 4x4, mais c'est un désastre pour le climat. Les SUV sont la deuxième source globale d'augmentation de dioxyde de carbone de la dernière décennie, devant l'industrie aéronautique", souligne le collectif.  

Lire aussi

Des milliers de dégonflages en Europe

Les "Dégonfleurs" et leurs semblables britanniques revendiquent plus de 9000 dégonflages en Europe. Leur objectif : atteindre fin 2022 les 10.000 pneus dégonflés.

À ce stade, le parquet de Nanterre n'a retenu que la "dégradation grave" notamment du fait de la note explicative laissée par les militants. Ce délit est passible de deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. "Cette qualification pourrait évoluer dans certains cas vers une 'mise en danger de la vie d'autrui'", nous précise-t-il. "Dans la cas, par exemple, où un automobiliste aurait un accident après que son ou ses pneu(s) a/ont été dégonflé(s)." 


A.S

Tout
TF1 Info