Deux immeubles s'effondrent au centre-ville de Lille

Effondrement à Lille : de nouvelles évacuations et des commerces toujours à l'arrêt

par La rédaction de TF1info | Reportage Henri Dreyfus, Régis Roiné, Pauline Lormant
Publié le 20 novembre 2022 à 10h47
JT Perso

Source : JT 20h WE

Des commerces de la rue Pierre Mauroy ont pu rouvrir une semaine après l'effondrement de deux immeubles.
Le périmètre de sécurité s'est réduit de deux tiers, pour autant, des magasins restent fermés.
Neuf habitants ont été évacués en attendant de nouveaux contrôles.

"J'ai toujours peur que ça arrive, mais un travail a été fait pour ne pas que cela se reproduise pas." C'est la première fois qu'Emma remet les pieds chez elle depuis le drame. Samedi matin, des experts ont enfin donné leur autorisation, alors que cette étudiante croyait devoir déménager, un soulagement teinté de crainte. Une semaine après l'effondrement de deux immeubles qui a fait un mort, la rue Pierre Mauroy est devenue l'objet de toutes les curiosités. 

Neuf habitants évacués samedi, le drame encore dans toutes les têtes

Des dizaines de badauds s'y pressent quotidiennement. Certains habitants regardent actuellement d'un autre œil ce quartier historique en plein cœur de Lille. "Regarder là, la fissure. Avant on ne regardait pas tout ça", commente une femme. 

En une semaine, le périmètre de sécurité s'est réduit de deux tiers. Mais à l'intérieur de celui-ci, tous les magasins restent fermés. Rosalie Thernaux, opticienne, ne cache pas son inquiétude. "Il y a un de mes confrères qui est juste au coin qui a décidé de fermer la porte parce que covid, gilet jaune et là, c'était pour lui le coup de massue. Là, ça fait déjà plus d'une semaine. On a déjà perdu deux samedis. Si on reperd un troisième, cela risque d'être un petit peu compliqué", admet-elle.

Samedi matin, neuf habitants d'immeuble voisin ont été évacués. Plusieurs fragilités ont été détectées sans lien avec la catastrophe. La mairie de la ville a ainsi décidé d'évacuer ces quelques habitants supplémentaires dans cette même rue, "par précaution", le temps pour les experts de rendre leurs rapports sur l'état des bâtiments. "Des expertises sont réalisées depuis lundi pour vérifier l'état des bâtiments qui auraient pu être impactés par ce mouvement", rappelle-elle dans un communiqué.

Lire aussi

Chaque jour, la mairie reçoit des dizaines de signalements. "Beaucoup de gens nous appellent pour nous poser des questions, sur leur immeubles, sur leur droit, sur leur assurance,sur leur relation avec les propriétaires, admet Arnaud Deslandes, 2e adjoint au maire (PS) de Lille (Nord). Donc on comprend les inquiétudes et on tâche d'y répondre." En cas de défaillance du propriétaire, la municipalité affirme qu'elle n'hésitera pas à effectuer les travaux elle-même dans les immeubles expertisés.


La rédaction de TF1info | Reportage Henri Dreyfus, Régis Roiné, Pauline Lormant

Tout
TF1 Info