Deux immeubles s'effondrent au centre-ville de Lille

Effondrement de deux immeubles à Lille : hommage à la victime, psychiatre à l'hôpital de Calais

Publié le 13 novembre 2022 à 7h31, mis à jour le 13 novembre 2022 à 12h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Les secours ont retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche le corps d'une victime après l'effondrement de deux immeubles dans le centre de Lille.
Le centre hospitalier a rendu hommage au docteur Alexandre Klein, psychiatre et chef du pôle santé mentale et addictologie en son sein.

Les secours avaient décidé de poursuivre les recherches durant toute la nuit. Plusieurs heures après l'effondrement de deux immeubles dans le centre-ville de Lille, ils ont finalement découvert, peu avant 1h30 du matin, le corps sans vie d'une victime au milieu des décombres. Le commandant des opérations de secours, Stéphane Beauventre, avait indiqué que cette victime pourrait être le médecin de 45 ans recherché depuis la veille, dont la voiture était restée au parking. 

Le corps avait été conduit à l'institut médico-légal pour être formellement identifié. Ce dimanche, le centre hospitalier Techer de Calais a fait part du décès du docteur Alexandre Klein, psychiatre et chef du pôle santé mentale et addictologie en son sein. 

"La direction, l'ensemble du personnel et l'établissement, en particulier le personnel de l'unité de santé mentale, présentent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches du Dr Klein", a déclaré le centre hospitalier dans un communiqué. "Un hommage sera organisé en sa mémoire la semaine prochaine."

Lire aussi

Les immeubles voisins sous haute surveillance

Cette annonce porte à un mort et un blessé léger le bilan du sinistre survenu samedi matin. Un bilan qui aurait pu s'alourdir si un étudiant n'avait pas lancé l'alerte avant l'effondrement après avoir constaté que les murs de l'immeuble avaient bougé. 

Deux immeubles de trois étages, dont l'un était en travaux, s'étaient écroulés samedi vers 9h15 rue Pierre-Mauroy, une artère commerçante du centre-ville, mais la plupart des habitants avaient pu être évacués grâce à cette alerte lancée quelques heures plus tôt.

"On vient de refaire passer les chiens pour une dernière levée de doute. On va procéder à la levée de l’ensemble du dispositif", a précisé dans la nuit le lieutenant-colonel Stéphane Beauventre. "La scène maintenant est figée pour le procureur." Le périmètre a été sécurisé et les bâtiments avoisinants ont été évacués par précaution. 

Une attention particulière était portée, ce dimanche, sur la stabilité des immeubles mitoyens. "Les experts contrôlent ce matin avec la Ville les bâtiments voisins pour vérifier leur stabilité et leur sécurité. Les habitants de ces logements peuvent contacter la Ville au 03.20.49.56.66 pour toutes questions pratiques", a précisé la maire de Lille, Martine Aubry, sur Twitter.

Selon le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, qui se rendra à Lille lundi, cet immeuble n'était pas frappé d'insalubrité. Le parquet de Lille a annoncé avoir ouvert une enquête pour "homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui" et diligenté "une expertise judiciaire"


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info