Kendji Girac a été hospitalisé lundi matin après avoir été blessé par balle à Biscarrosse (Landes).
Les circonstances de cette blessure étant encore floues, le parquet a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide volontaire".
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

CE QUE KENDJI A DIT AUX ENQUÊTEURS

Le chanteur n'a pas dévié de ses toutes premières déclarations, peu après le drame.

AUDITION TERMINÉE POUR KENDJI

Le chanteur a fini d'échanger avec les enquêteurs, nous confirme une source proche. Il a maintenu sa version des faits, à savoir un accident domestique.

LE POINT DU PROCUREUR ATTENDU

Après l'audition de Kendji Girac, le procureur de la République de Mont-de-Marsan annonce qu'il tiendra une conférence de presse ce jeudi à 15h.

Info TF1/LCI

KENDJI GIRAC ENTENDU

Après avoir été opéré et désormais "tiré d'affaire", Kendji Girac est actuellement entendu sur son lit d’hôpital par les gendarmes de la section de recherche de Pau, apprend-on ce mercredi de source proche. Les enquêteurs de la section de recherche de Pau peuvent donc l'auditionner pour tenter d'éclaircir les conditions dans lesquelles il a reçu une balle dans le thorax. 

KENDJI GIRAC ENTENDU AUJOURD'HUI

Selon nos informations, le chanteur opéré au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac où il avait été transporté lundi au petit matin "dans un état grave, bien que conscient", va pouvoir être entendu par les enquêteurs cet après-midi.  En attendant cette audition, des témoins, dont sa compagne, ont été entendus, selon l'AFP.

ÉCLAIRAGE

Le Colt 45 est une arme de catégorie B, et sa détention, comme toute arme de ce type, est normalement soumis à autorisation. Yves Gollety, président de la chambre syndicale des armuriers, nous explique tout ici 

À L'INTÉRIEUR DE LA CARAVANE

Le tir d’arme à feu qui a causé une "plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos" du chanteur,  a bien eu lieu dans la caravane où se trouvait le chanteur. Opéré depuis, l'interprète de Color Gitano "va bien" et est "tiré d'affaire", a rassuré hier son manager. Un état de santé qui doit permettre aux enquêteurs de l'entendre au "plus tôt" selon une source proche du dossier.

LES PROCHES DE KENDJI À SON CHEVET

Les proches de Kendji Girac se sont déplacés dans les alentours de Pessac (Gironde), où est hospitalisé le chanteur. Le dernier point sur l'enquête avec notre journaliste Léa Merlier.

Kendji Girac : ses proches à son chevetSource : TF1 Info

NOUVELLES RASSURANTES

Le manager du chanteur a communiqué sur son état de santé.

KENDJI EST "TIRÉ D'AFFAIRE"

Le manager du chanteur se veut rassurant et indique à l'AFP que son client "va bien" et "est tiré d'affaire". "Il m'a parlé", indique Hakim Nassouh.

KENDJI NE SERA PAS ENTENDU AUJOURD'HUI

D'après nos informations, le chanteur n'a pas encore pu être entendu par les enquêteurs et ne le sera pas ce mardi. Le procureur prendra une nouvelle fois la parole dès que Kendji Girac aura pu être auditionné. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il pourra évoquer les analyses de traces de poudre et les analyses balistiques. Le chargeur de l'arme, un Colt 45 de calibre 11.43, a depuis été retrouvé.

L'ARME EN COURS D'ANALYSE

L'arme du tir a été retrouvée "sur indication des membres de la famille" de Kendji Girac et "fait l'objet d'analyses", a fait savoir lundi soir le parquet de Mont-de-Marsan. Le chanteur a "brièvement" indiqué aux enquêteurs venus à son chevet  qu'il s'était blessé en manipulant "un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le magistrat.


Il n'a cependant pas expliqué "ni les circonstances de cet achat ni les raisons qui l'auraient conduit à manipuler cette arme au milieu de la nuit", ajoute-t-il. Selon une source proche du dossier, Kendji Girac aurait indiqué aux secours avoir acheté l'arme dans une brocante. 

CE QUE L'ON SAIT

Le point en vidéo sur les derniers éléments de l'affaire.

Kendji Girac blessé par balle : que s'est-il passé ?Source : JT 20h Semaine

COMMUNIQUÉ DU PARQUET

Parmi les précisions apportées par le procureur de Mont-de-Marsan dans son communiqué lundi soir : 

- "L'état de santé de Kendji Girac ne permettait pas de procéder à son audition sur procès-verbal".

- Les enquêteurs ont pu brièvement échanger avec lui. Il a affirmé "qu'il s'agissait d'un tir qu'il qualifiait d'accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant"

- Selon le procureur, le chanteur n'explique par les circonstances de l'achat de cette arme, ni pourquoi il s'est retrouvé à la manipuler en pleine nuit.

ENQUÊTE OUVERTE

Lundi soir, Olivier Janson, procureur de la République, a publié un communiqué apportant les dernières précisions sur l'enquête. Il explique que du fait de la confusion des premiers témoignages recueillis, "tant sur les circonstances des faits que sur le lieu exact où ils s'étaient produits" et de la disparition de l'arme, qui a été depuis retrouvée "sur indication de membres de sa famille", le parquet de Mont-de-Marsan, a ouvert une enquête "sous la qualification de tentative d'homicide volontaire".

Bienvenue dans ce live, nous allons suivre toutes les dernières informations sur les suites de la blessure par balle de Kendji Girac. Le chanteur de 27 ans a été opéré après avoir été atteint par balle dans la nuit de dimanche à lundi à Biscarrosse. Il évoque un "accident" après avoir lui-même, mais les circonstances restent floues et le procureur de Mont-de-Marsan a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "tentative d'homicide volontaire".

Le chanteur Kendji Girac a été blessé par balle au thorax lundi matin dans les Landes dans des circonstances encore floues, même si l'arme du tir a été retrouvée et "fait l'objet d'analyses", a indiqué lundi soir le parquet de Mont-de-Marsan. L'interprète de "Color Gitano" et "Andalouse", qui a lui-même évoqué un "tir accidentel" selon le parquet, était toujours hospitalisé lundi soir au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac, au sud-ouest de Bordeaux, où il a été transporté au petit matin "dans un état grave, bien que conscient".

Du fait de la confusion des premiers témoignages recueillis, "tant sur les circonstances des faits que sur le lieu exact où ils s'étaient produits" et de la disparition de l'arme, qui a été depuis retrouvée "sur indication de membres de sa famille", le parquet de Mont-de-Marsan, a ouvert une enquête "sous la qualification de tentative d'homicide volontaire".

À l'arrivée des secours sur l'aire de grand passage à Biscarrosse, le chanteur de 27 ans présentait "une plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos", écrit le procureur Olivier Janson, dans un communiqué. Son état de santé ne lui permettant pas d'être auditionné, il a "brièvement" indiqué aux enquêteurs venus à son chevet "qu'il s'agissait d'un tir qu'il qualifiait d'accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le magistrat.

Il n'a cependant pas expliqué "ni les circonstances de cet achat ni les raisons qui l'auraient conduit à manipuler cette arme au milieu de la nuit", ajoute-t-il.

Selon une source proche du dossier, Kendji Girac aurait indiqué aux secours avoir acheté l'arme dans une brocante. Les enquêteurs ont recueilli le "témoignage de sa compagne", fait également savoir Olivier Janson, précisant que l'audition du chanteur "sera effectuée dès que son état de santé le permettra".

Des membres de sa famille, dont sa mère, se sont rendus à l'hôpital de Pessac, mais n'ont pas souhaité s'exprimer, ont constaté des journalistes de l'AFP. "Il va bien", a indiqué sommairement à l'AFP une proche à la sortie de l'hôpital. Kendji Girac était présent à Biscarrosse depuis plusieurs jours, précise une source proche de la mairie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info