Enfant scotché à une chaise dans un centre aéré des Vosges : l'affaire classée sans suite

par A. Lo.
Publié le 29 février 2024 à 23h07

Source : Sujet TF1 Info

Une enquête avait été ouverte à Épinal après qu'un enfant eut été scotché à sa chaise dans son centre aéré.
Cette enquête faisait suite à une plainte des parents déposée mi-janvier.
Mais l'affaire a finalement été classée sans suite.

L'enquête n'ira pas plus loin. Ce jeudi 29 février, le parquet d'Épinal a décidé de classer sans suite l'enquête ouverte après qu'un enfant de quatre ans avait été scotché à sa chaise dans un centre aéré. Le classement intervient alors que l'enquête menée a permis de démontrer l'absence d'autres victimes et l'absence d'infraction pénale, a justifié le procureur de la République d'Épinal, Frédéric Nahon, confirmant une information du quotidien Vosges Matin.

Pas d'infraction pénale, selon le parquet

Les parents de l'enfant avaient déposé plainte mi-janvier, dans l'espoir que "ces faits ne se reproduisent plus, que ça n'arrive pas à d'autres enfants", avait déclaré son père. Selon le récit de ce dernier, son fils de 4 ans, accueilli au centre de loisirs municipal d'Épinal pendant la deuxième semaine des vacances scolaires de Noël, avait été "scotché au niveau du torse, sur sa chaise", parce qu'il avait été "turbulent", le 4 janvier.

Suite au classement sans suite, Me Rémi Stéphan, avocat des parents de l'enfant, qui n'avait pas encore été notifié de ce classement, a indiqué vouloir "attendre confirmation du procureur de la République" afin de "pouvoir conseiller nos clients sur les recours qui sont possibles contre cette décision". Mais "si le parquet d'Épinal a classé sans suite cette enquête, cela voudrait signifier qu'il est donc autorisé d'attacher un enfant de 4 ans à une chaise pour le punir dans un centre aéré. Je ne peux pas croire qu'une telle décision a pu être prise", a-t-il ajouté.

Une enquête administrative avait également été menée, en parallèle de l'action judiciaire. Des sanctions "ont été prises", a indiqué la mairie d'Épinal, sans en communiquer les détails, cela relevant du dossier personnel de l'agente concernée.


A. Lo.

Tout
TF1 Info