Disparition dans le Var : la petite Camille, enlevée il y a 11 ans, retrouvée en Suisse avec sa mère

Aurélie Sarrot
Publié le 14 mars 2022 à 14h18
JT Perso

Camille Chauvet a été enlevée par sa maman en 2011.
Elle n'avait alors que cinq ans.
L'adolescente et sa mère viennent d'être retrouvées en Suisse.

C'est au cours d'un simple contrôle routier sur les routes helvétiques le 1er mars dernier qu'elle a été retrouvée. Priscilla Majani était recherchée depuis onze ans par les autorités françaises. 

En 2011, cette femme, ingénieure militaire de formation et employée par la Direction générale de l'armement, était partie avec sa fille Camille après que la garde exclusive de celle-ci, alors âgée de cinq ans, lui a été refusée. Interpellée près de Lausanne, la maman aujourd'hui âgée de 47 ans a été placée en détention provisoire à la prison de la Tuilière sur les bords du Lac Léman, selon les informations de Var-matin. 

La fillette devenue aujourd'hui une adolescente de 16 ans a été placée selon une procédure d'urgence, sous la responsabilité de l'organisme chargé de la protection de l'enfance du canton de Vaud. Ce vendredi aura lieu une audience pour statuer sur les conditions dans lesquelles cette décision sera prolongée ou non. 

Le papa sous le choc

"Je suis déglingué, mais je reste costaud à l'intérieur..." déclare le père de la petite Camille à nos confrères.

Depuis onze ans, ce pilote d'avion aujourd'hui septuagénaire s'est battu pour tenter de retrouver sa fille. Il a multiplié les démarches et les rencontres pour tenter d'obtenir des indices et des informations pour localiser sa fille et sa maman, en vain. 

Selon les informations recueillies à ce jour, la mère et sa fille seraient arrivées en Suisse il y a cinq-six ans. Elles auraient auparavant séjourné en France et en Italie dans différents endroits. Le père de Camille ne comprend toujours pas comment cela a été possible, notamment d'un point de vue de la scolarité de sa fille et de la question posée par les papiers d'identité.

Plusieurs décisions de justice attendues

Toujours selon Var Matin, Priscilla Majani a été condamnée à trois reprises par le tribunal judiciaire de Toulon pour "non-représentation de mineure", "dénonciation calomnieuse" et "soustraction d'enfant" et qu'au total "six années d'emprisonnement lui ont été infligées".

"Si la Suisse remet la fugitive aux autorités françaises, elle pourra faire opposition aux décisions de justice rendues en son absence ? Dans cette hypothèse, la mère de Camille sera de nouveau jugée à Toulon, puis à Aix-en-Provence en cas d'appel", indiquent nos confrères.


Aurélie Sarrot

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info