Le 20h

Qui est "PA7", cet influenceur jugé pour avoir détourné des millions d'euros d'aides Covid ?

TF1info | Reportage vidéo Rym Bey, Maurine Bajac, Corinne Chevreton
Publié le 14 juin 2022 à 23h46
JT Perso

Source : TF1 Info

Ancien influenceur à succès, Paul Antony est plus connu sous le pseudo de "PA7".
Hôtels de luxe, fêtes et grands restaurants : il affichait sa vie de rêve à Dubaï sur les réseaux sociaux.
Son insolente fortune serait pourtant due à une escroquerie du fonds de solidarité pendant la pandémie.

Son visage souriant est connu de milliers d'abonnés sur les différents réseaux sociaux où il s'était fait connaître. Sous le pseudonyme de PA7, s'affiche un jeune homme à qui tout semble réussir, et qui mène la vie dont rêvent beaucoup de personnes de sa génération. Pendant plus d'un an, cet influenceur d'alors 23 ans multiplie les posts sur sa vie quotidienne fastueuse, notamment à Dubaï. Cette success story aurait pourtant une origine peu reluisante : une gigantesque escroquerie aux dépens de l'État français, pour une valeur de plus de 7,5 millions d'euros.

Maxime, qui dit s'être retrouvé mêlé malgré lui à cette affaire, décrit aux journalistes de TF1 le mécanisme de cette arnaque au fonds de solidarité dans le reportage du 20H que l'on peut voir en tête d'article. En avril 2020, il est coursier sous le statut d'auto-entrepreneur, et se retrouve rapidement en difficulté sous l'effet du confinement. C'est alors qu'il reçoit un message qui lui explique qu'il a, lui aussi, le droit aux aides de l'État destinées aux entreprises- ce qui n'est en fait pas le cas.

"Au début, je me disais que, la moitié des restaurants étant fermés, potentiellement je peux la toucher", témoigne le jeune livreur. "Au début, ça allait, c'était 1500 euros, l'équivalent de ce que je me faisais mensuellement", puis Maxime touche des sommes plus élevées, qui le font douter. "Jamais je ne pourrais gagner 10.000 euros en un mois", explique-t-il. Au total, il touchera 16.000 euros d'indemnités, sur lesquels "PA7" et ses complices réclament leur part.

Une astuce simple, mais illégale

L'influenceur vedette a mis au point une technique pour revendiquer, au nom des personnes qu'il sollicite, les aides de l'État. En obtenant d'autoentrepreneurs comme Maxime leurs informations sociales et leurs identifiants professionnels, ils se proposent de faire les démarches pour eux. L'astuce consiste à changer leur statut, pour les basculer dans un secteur qui bénéficie effectivement de l'aide. Ainsi, Maxime passe de livreur à professionnel des arts du spectacle, catégorie éligible aux aides. Une fois les indemnités perçues par l'autoentrepreneur, les escrocs récupèrent une commission. 

Lire aussi

PA7 va jusqu'à se vanter de son escroquerie sur les réseaux sociaux, depuis Dubaï, où le jeune homme mène en grand train alors qu'il est officiellement au chômage. Finalement arrêté avec son bras droit, il est jugé à partir de ce mardi au tribunal de Paris. Six autres personnes comparaissent avec lui, notamment pour recel d'escroquerie, c'est-à-dire pour avoir bénéficié des indemnités générées par l'escroquerie. Additionnées, celles-ci dépassent les 7,5 millions d'euros, perçues près de 700 indépendants ou auto-entrepreneurs, au préjudice de l'État français. 


TF1info | Reportage vidéo Rym Bey, Maurine Bajac, Corinne Chevreton

Tout
TF1 Info