Ce samedi, au lendemain de l'attaque au couteau perpétrée à Arras, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué qu'à sa connaissance, il n'y avait "pas eu de faille des services de renseignements".
L'assaillant, Mohammed M., fiché S, était suivi depuis l'été par la direction générale de la sécurité intérieure.
Il avait été interpellé la veille pour vérifier s'il était en possession d'une arme.

Alors que l'émotion est toujours vive en France, au lendemain de l'attaque mortelle au couteau perpétrée un collège-lycée d'Arras vendredi 13 octobre par un ancien élève radicalisé, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a affirmé samedi qu'il n'y avait "pas eu de faille des services de renseignements".

L'assaillant, Mohammed M., fiché S âgé de 20 ans, était suivi depuis l'été par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui l'avait interpellé la veille des faits pour vérifier notamment s'il n'avait pas d'arme sur lui. Arrivé en France en 2008, selon une source policière, il est de nationalité russe, né selon l'administration française dans la république russe à majorité musulmane d'Ingouchie.

L'attaque de vendredi a causé la mort de Dominique Bernard, un professeur de l'établissement, et a fait trois blessés.


Maxime MAGNIER

Tout
TF1 Info