Lundi midi, les corps sans vie d'un homme et d'une femme âgés de 25 et 30 ans ont été découverts dans un bassin artificiel sur la commune d'Erquy.
Le procureur de Saint-Brieuc indique ce mercredi que les deux jeunes seraient décédés au cours d'une soirée festive sur fond d'alcool et de stupéfiants.

Leurs corps sans vie ont été retrouvés flottants  lundi midi à la surface d'un bassin artificiel aménagé dans une exploitation maraîchère située à Erquy, dans les Côtes-d'Armor. Les victimes : une femme de 30 ans et un homme de 25 ans. 

Après cette macabre découverte, de nombreuses questions se posaient sur les circonstances de ces décès. Les investigations menées depuis deux jours par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Saint-Brieuc, chargée de l'enquête ouverte en recherches des causes de la mort, ont permis d'apporter des premiers éléments de réponse sur ce drame.

Il ressort en effet que la jeune femme décédée travaillait au sein de l'exploitation et y était logée dans une caravane. Le jeune homme retrouvé mort était lui l'un de ses amis. Les premières auditions ont permis d'établir que ces deux personnes ont passé une soirée festive samedi dernier en compagnie d’un troisième jeune homme. Les événements auraient dégénéré après la prise de divers produits. 

Barbecue, kétamine et alcool

Ainsi, les défunts et leur compagnon de route auraient commencé la soirée en se rendant à un barbecue à Planguenoual, à 16 kilomètres d'Erquy. Le trio serait ensuite revenu dans la caravane de la jeune femme. "Ils auraient alors ensemble consommé de l’alcool et des stupéfiants s’agissant notamment de kétamine (puissant anesthésique, NDLR) appartenant au jeune homme décédé", indique ce mercredi Nicolas Heitz, procureur de la République de Saint-Brieuc à TF1info. 

Le témoin n’aurait pas dormi dans la caravane avec le duo et aurait choisi de passer la nuit dans sa voiture "compte tenu de l’état d’excitation de ses deux amis", précise le magistrat et parce qu'il travaillait le lendemain. Il aurait ensuite récupéré ses affaires dans la matinée dans la caravane "sans voir" les deux fêtards et "sans s’inquiéter outre mesure".

Les corps autopsiés vendredi

Ça n'est que le lundi que l'alerte a été donnée, quand l’employeur de la jeune femme, inquiet de ne pas la voir, a contacté les parents de celle-ci. Les trois sont alors partis à la recherche de la jeune femme et ont retrouvé les deux corps dans le bassin, à proximité de la caravane.

"Les constatations réalisées ont permis de relever une profondeur maximale de 1,17 mètre au plus profond et une bâche glissante sur son fond. Des perquisitions seront réalisées dans la journée et notamment dans la caravane", fait savoir le procureur précisant que "les premières investigations orientent l’enquête vers une noyade accidentelle, dans un contexte de prise de toxique qui sera, ou non, confirmée par les expertises toxicologiques".

Les autopsies des deux corps seront réalisées à l’Institut médico-légal de Rennes ce vendredi ainsi que des analyses toxicologiques. Le magistrat devrait en communiquer les résultats. 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info