Au moins sept personnes sont mortes dans la nuit de samedi à dimanche dans un accident de bus.
L'autocar est tombé dans une rivière depuis un pont en Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne.
Deux autres personnes sont hospitalisées.

Dramatique accident en Espagne dans la nuit du 24 au 25 décembre. Un bus est tombé dans une rivière depuis un pont en Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne, ont annoncé les autorités locales. L'accident, qui a mobilisé un vaste dispositif de recherche toute la journée de dimanche, s'est produit samedi vers 21h30 sur un pont à Cerdedo-Cotobade, petite ville de Galice située non loin de la frontière avec le Portugal.

Parmi les personnes présentes à bord, deux ont été retrouvées vivantes : le chauffeur du véhicule, âgé d'une soixantaine d'années, ainsi qu'une passagère. Tous deux ont été hospitalisés. Les corps de six autres passagers avaient été retrouvés sans vie, avant qu'une septième victime, une femme dont la présence n'avait pas été signalée, ne soit découverte ce lundi. 

Chute d'une trentaine de mètres

Les secours ont publié sur Twitter une photo impressionnante de l'épave, plongée dans un cours d'eau tumultueux au fond d'un ravin entouré de troncs d'arbres. D'après la Garde civile, les deux premières victimes ont été retrouvées à proximité de l'épave du car, quelques heures après l'accident. Les corps des quatre autres personnes ont été récupérés dans la rivière Lerez, où est tombé le véhicule. Le nombre de personnes portées disparues est longtemps resté incertain, le chauffeur du car ayant fait part de ses "doutes" sur le nombre de personnes présentes dans son véhicule lorsqu'il a été pris en charge - sous le choc - par les secours. 

Selon les autorités, c'est un automobiliste qui a le premier donné l'alerte après avoir constaté que le rail de sécurité était détruit sur le pont où a eu lieu l'accident. Les secours ont ensuite reçu un appel émis depuis le car, qui a permis de localiser l'épave. Les opérations de secours ont été compliquées par les fortes pluies tombées durant la nuit, qui ont fait brutalement monter le niveau de la rivière, mais aussi par le relief accidenté de la zone où est tombé le car. Il y a sous le pont "un dénivelé assez important", de l'ordre de "trente mètres", a décrit à l'AFP le porte-parole de la Garde civile. Les services de secours ont quant à eux évoqué dans un communiqué un dénivelé atteignant "75 mètres". Ces conditions ont obligé les autorités à suspendre les recherches durant plusieurs heures. Elles ont finalement repris dimanche matin avec des unités de secours de montagne, des plongeurs et un hélicoptère.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info