Maison squattée dans l'Essonne : le couple de propriétaires mis en examen

M.C
Publié le 15 juin 2022 à 7h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un couple dans l'Essonne a acheté une maison squattée en mai dernier.
Le ministre de l'Intérieur avait ordonné aux occupants de quitter les lieux.
Les propriétaires de ce logement sont connus des services de police, notamment pour trafic de stupéfiants.

Elodie et Laurent, un couple résidant à Gentilly dans le Val-de-Marne, avaient acheté une maison squattée le 19 mai dernier, dans la commune d’Ollainville, dans l'Essonne. En effet, une famille, un couple et deux enfants, vivaient dans leur logement sans qu'ils soient au courant. 

Ce mardi 14 juin, retournement de situation. Selon une source judiciaire à TF1-LCI, confirmant une information de RTL, le couple de propriétaires est mis en examen depuis le 22 octobre 2021 pour"trafic de stupéfiants, détention illicite d’arme de catégorie B et C et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit". Le couple est actuellement sous contrôle judiciaire. 

Les occupants agressés

Au début de cette affaire, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, était intervenu pour trouver une solution. "Avec Amélie de Montchalin (ministre de la Transition écologique et candidate aux législatives en Essonne) nous demandons immédiatement au préfet de l’Essonne d’engager la procédure de l’article 38 de la loi DALO pour une évacuation rapide des occupants illégaux", pouvait-on lire sur Twitter. Rapidement, la préfecture de l'Essonne avait ordonné l’expulsion de la famille occupante, qui a alors quitté les lieux le 10 juin dernier. 

Lire aussi

Pendant la nuit de leur départ, cette famille qui squattait le pavillon a été agressée. Les faits se sont produits aux alentours de minuit. Le couple et ses enfants, âgés de 4 à 16 ans, ont été pris à partie alors qu'ils chargeaient leurs affaires dans leur véhicule. Selon une source proche du dossier, comme l'indique le Parisien, un groupe de personnes encagoulées et masquées aurait surgi et utilisé du gaz lacrymogène. La famille a alors appelé les gendarmes et déposée plainte sans plus attendre. 


M.C

Tout
TF1 Info