Essonne : un adolescent décède après avoir été percuté par un véhicule de gendarmerie

Publié le 6 décembre 2022 à 14h16
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un adolescent âgé de 16 ans est décédé dimanche dernier à Limours dans l'Essonne.
Le jeune garçon a été percuté par un véhicule de gendarmerie qui partait en intervention.
Le conducteur a été placé en garde à vue pour être interrogé sur les circonstances du drame.

C'est un dramatique accident qui s'est produit dimanche sur la commune de Limours, non loin des Ulis dans l'Essonne. En début d'après-midi, un adolescent âgé de 16 ans qui circulait à scooter a été percuté à une intersection par un véhicule de gendarmerie qui partait en intervention. Il n'a pas survécu au choc. 

"Une enquête pour homicide involontaire par conducteur d’un véhicule terrestre à moteur avec violation d’une obligation de sécurité ou de prudence a été ouverte. Elle a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Paris", indique le parquet d’Évry. 

Dans le cadre de cette enquête, le conducteur véhicule impliqué a été placé en garde à vue lundi matin à 11h20 pour être entendu comme le veut la procédure habituelle. "Cela ne préjuge en rien des causes et des responsabilités", rappelle le parquet d'Évry. La mesure a été prolongée ce mardi matin.

Il partait voir le match France-Pologne

Selon les premiers éléments, les militaires avaient été appelés pour des violences intrafamiliales quand l'accident a eu lieu. "Ils avaient mis leurs avertisseurs sonores et lumineux", précise le parquet d’Évry. Pourquoi le véhicule a-t-il percuté le deux-roues ? La vitesse de l'un ou l'autre était-elle excessive ? Y a-t-il eu des infractions ? Afin de déterminer les circonstances de ce terrible événement, les auditions se poursuivent. 

Selon Le Parisien, le jeune homme décédé s'appelait Julien. Il apprenait la mécanique auto, sa passion, pour en faire son métier. Il et se rendait chez un ami dimanche pour voir le match de football France-Pologne quand il est entré en collision avec la voiture des gendarmes. Ses amis assurent à nos confrères que Julien ne prenait jamais de risque au volant de son deux-roues.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info