Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Décès d'un étudiant vacciné à l'AstraZeneca : l'avocat de la famille reste prudent

La rédaction de LCI
Publié le 24 mars 2021 à 14h47, mis à jour le 24 mars 2021 à 16h05
JT Perso

Source : TF1 Info

JUSTICE - Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de la mort d'un étudiant en médecine qui avait été vacciné contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca. Des analyses complémentaires ont été ordonnées.

Il est décédé le jeudi 18 mars dernier. Anthony, 24 ans, a été retrouvé mort dans son appartement de Nantes (Loire-Atlantique) dix jours après avoir reçu une injection d'AstraZeneca contre le Covid-19. Depuis, la famille de cet étudiant en médecine veut connaître les raisons de ce décès. 

Mardi dernier, le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès indiquait dans un communiqué qu'une "autopsie médico-légale a été réalisée le 19 mars 2021 dont les conclusions ont été communiquées au parquet le 22 mars". "Afin de préciser les causes et les circonstances de la mort, il est apparu nécessaire de procéder à des analyses complémentaires. En l'état, il convient d'attendre les conclusions de ces expertises pour déterminer avec certitude les causes du décès",  ajoutait le magistrat.

Ce mercredi matin sur LCI, Me Etienne Boittin, avocat de la famille du défunt, explique avoir "deux certitudes". La première, "c'est qu'Anthony avait reçu le 8 mars sa première dose d'AstraZeneca", rappelle-t-il. La seconde :" C'est que la cause du décès est une thrombose ayant entraîné une hémorragie massive." 

"Je me refuse à faire un raccourci en considérant que l'injection est la cause du décès", a toutefois insisté l'avocat. "Et je refuse également que l'on fasse un raccourci consistant à considérer qu'il n'y aurait aucun lien de cause à effet."

Un vaccin et des interrogations

Dans un communiqué diffusé lundi soir, l'ANSM avait simplement annoncé que "dans le cadre de notre surveillance renforcée des troubles thromboemboliques, nous avons été informés d’un cas de décès d’une personne de 24 ans plusieurs jours après une vaccination avec le vaccin AstraZeneca".

"À ce stade, aucun élément ne permet de conclure en faveur du rôle du vaccin. Ce cas de décès fait l'objet d’une investigation clinique approfondie par les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)", a précisé l'agence nationale.

Dans la foulée de plusieurs pays, la France avait temporairement suspendu la semaine dernière la vaccination à l'AstraZeneca en raison de possibles effets secondaires. 

Les résultats des nouvelles analyses pour Anthony ne seront pas connues avant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info