Fin de cavale pour Redoine Faïd après une incroyable évasion

Evasion de Redoine Faïd : le parquet demande un procès pour 13 personnes

Anastasia Nicolas avec AFP
Publié le 22 mars 2022 à 8h37
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 20h Semaine

Le parquet de Paris a demandé la mise en accusation du braqueur et de 12 complices présumés.
Redoine Faïd s'était évadé en hélicoptère dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire de Réau, le 1er juillet 2018, grâce à un commando armé.
Sa cavale avait duré trois mois.

L'affaire a tout d'un scénario digne des meilleurs films d'action hollywoodiens. Quatre ans après la spectaculaire évasion de la prison de Réau (Seine-et-Marne) du braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, le parquet de Paris a demandé son renvoi devant les assises, avec douze complices présumés. 

Dans son réquisitoire définitif rendu le 3 mars, le parquet de Paris a demandé la mise en accusation de 13 personnes. Selon une autre source proche de l’enquête, le parquet estime que plusieurs personnes doivent être jugées par une cour d'assises aux côtés de Redoine Faïd. 

En premier lieu, ses frères et d'autres membres de sa famille, ainsi que la personne chez qui il s'était caché pendant sa cavale à Creil (Oise), sa ville natale. Deux figures du banditisme corse, Joseph Menconi et Jacques Mariani, seront aussi sur le banc des accusés. La décision finale sur la tenue ou non d'un procès revient désormais aux juges d'instruction chargés de l'enquête.

Quatre chefs d'accusation retenus contre Redoine Faid

Redoine Faïd s'était évadé le 1er juillet 2018, grâce à un commando armé déposé en hélicoptère dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne). Après trois mois de cavale, le roi de l'évasion avait été arrêté le 3 octobre 2018 à Creil (Oise).

Le parquet a requis son renvoi notamment pour association de malfaiteurs, détournement d'aéronef en bande organisée, évasion en bande organisée, enlèvement et séquestration avec libération volontaire avant le 7e jour en récidive, selon une source proche du dossier.

Lire aussi

Redoine Faïd, jusqu'ici incarcéré avec un isolement strict au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais, a été transféré récemment à la prison de Fleury-Mérogis en Essonne pour se rapprocher de sa famille. Un geste loin de suffire à l'avocate de l'accusé, qui dénonce ses conditions de détention. "Quoi qu’il en soit, aujourd’hui d’une prison à l’autre, Redoine Faïd continue de subir un traitement parfaitement inhumain", déplore son avocate, Marie Violleau. 

"En imposant ce régime à Redoine Faïd, une partie de l’administration pénitentiaire cherche à restaurer le Talion. Il serait peut-être temps que l’histoire cesse de reculer", a-t-elle ajouté. 

Redoine Faïd mérite le respect de ses droits fondamentaux.

Maître Marie Violleau, avocate de Redoine Faid

Figure du milieu corse, Joseph Menconi est soupçonné d'avoir été sollicité pour assurer une partie de la logistique nécessaire à un projet d'évasion de Redoine Faïd de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) prévu un an plus tôt, à l'été 2017. "Rien ne permet de relier mon client Joseph Menconi à cette affaire. J'ai bien évidemment sollicité un non-lieu", a réagi son avocat Amaury Auzou.


Anastasia Nicolas avec AFP

Tout
TF1 Info