Un cycliste et une passante ont été blessés à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) dans l'explosion d'une grenade, le 23 mai.
Deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue lundi dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Bobigny.

Un événement survenu en pleine rue et qui aurait pu avoir des conséquences encore plus tragiques. Jeudi dernier, vers 20h30, l'explosion d'une grenade défensive de type M52 yougoslave dans le quartier de la mairie à Aubervilliers a grièvement blessé au bras et au visage un homme de 40 ans qui passait à vélo et blessé plus légèrement une femme qui circulait à pied. Les deux ont été conduits à l'hôpital, le premier entre la vie et la mort au moment de son admission.

Deux hommes âgés de 17 et de 18 ans ont été interpellés pour l'un lundi et mardi, indique ce jour le parquet de Bobigny dans un communiqué. Leurs auditions sous la mesure de la garde à vue sont en cours. Deux interpellations qui interviennent dans le cadre de l'enquête ouverte pour "tentative de meurtre" et "détention d'arme de catégorie A" et confiée au Service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. 

Pronostic vital toujours engagé pour le cycliste

D'ores et déjà, les investigations "ont permis de déterminer que les auteurs circulaient à vélo lors du lancement de la grenade", informe le parquet. Leurs motivations sont pour l'heure inconnues.  

Le parquet précise par ailleurs que le pronostic vital du cycliste grièvement blessé lors de l’explosion est toujours engagé. Outre les blessures de cet homme, l'explosion avait également causé une fracture au doigt à une femme de 41 ans et provoqué des dégâts sur des véhicules et un restaurant.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info