Un sexagénaire en état d'ébriété a tué sa femme vendredi dans le Var.
Les faits ont été commis dans la foulée d'une intervention de police-secours au domicile du couple.
En marge de l'enquête judiciaire, une enquête administrative est ouverte pour s'assurer que les règles d'intervention ont été respectées.

Le parquet de Toulon rapporte ce samedi qu'une enquête administrative visant la police a été ordonnée, suite à une intervention vendredi au domicile d'un couple à Sanary-sur-Mer (Var). Quelques minutes seulement après le départ des agents, un sexagénaire en état d'ébriété a en effet tué sa femme.

Un féminicide à l'arme blanche

Le 2 février, une équipe de police-secours était arrivée à 14h30 au domicile du couple. Une intervention effectuée à la demande de l'épouse, âgée de 64 ans. Sur place, les forces de l'ordre constatent alors "leur état respectif d'alcoolisation et l'existence d'un différend conjugal", a relaté le procureur de Toulon, Samuel Finielz, à travers un communiqué.

Aux agents qui se sont déplacés, la femme a indiqué qu'elle ne souhaitait pas déposer plainte. Son époux, de son côté, a remis "spontanément plusieurs armes et munitions" à la police, des armes qui étaient détenues illégalement. Le couple, apprend-on, était jusqu'à ce jour inconnu de la justice.

Les policiers, une fois partis, ont très rapidement été rappelés. À 16 heures, lorsqu'ils arrivent dans la maison qu'ils viennent à peine de quitter, trouvent le corps sans vie de la femme. Son mari, âgé de 69 ans, "indique immédiatement avoir tué son épouse avec une arme blanche", poursuit le procureur. "Afin de déterminer si les règles d'intervention et de traitement de ce type de situation ont été respectées, une enquête administrative, parallèle à l'enquête judiciaire, a été ordonnée par le directeur interdépartemental de la police", fait savoir de son côté le parquet ce samedi.

Le sexagénaire mis en cause devrait pour sa part être déféré d'ici dimanche, tandis que l'on attend l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide par conjoint. En France, rappelons qu'un féminicide survient en moyenne tous les trois jours. En 2023, 94 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, selon un bilan du ministère de l'Intérieur, 134 selon les remontées effectuées par le collectif #NousToutes.


TD avec AFP

Tout
TF1 Info