Vendredi, un fonctionnaire de police du commissariat de Tours (Indre-et-Loire) a été mis en examen pour notamment "administration de substance nuisible".
Placé sous contrôle judiciaire, ce dernier est soupçonné d'avoir drogué deux collègues dans le cadre du service.

Les raisons de son geste demeurent pour l'heure inconnues, mais les faits qui lui sont reprochés sont graves. Vendredi dernier, un policier du commissariat de Tours (Indre-et-Loire) a été mis en examen pour "administration de substance nuisible" et placé sous contrôle judiciaire. 

Ce dernier est mis en cause pour avoir drogué deux de ses collègues dans le cadre du service, indique ce mardi le parquet de Tours, sans donner plus de précisions sur les faits et confirmant une information de La Nouvelle République. Outre sa mise en examen, le fonctionnaire a l'interdiction de se rendre au domicile des victimes, de paraître au commissariat de Tours et de porter et détenir une arme. Il devra par ailleurs se soumettre à un traitement médical ou à des soins.

Cible de harcèlement ?

Selon les informations du quotidien local, le suspect est un père de famille âgé de 46 ans. Il travaillait comme opérateur radio et était chargé de gérer les appels passés au 17 et d’orienter les effectifs sur le terrain.

Les faits qui lui sont aujourd'hui reprochés auraient été commis lors du service de nuit, à plusieurs reprises, entre l’été 2023 et mars 2024. "Ils s’inscriraient dans un contexte de harcèlement dont il aurait été la cible au sein de l’hôtel de police. Des somnifères et des antidépresseurs, notamment, sont évoqués, qui auraient été inoculés à l’insu des plaignantes par des boissons et des repas pris en commun", précise le quotidien. Le parquet n'a pas confirmé ces informations pour le moment.


A.S

Tout
TF1 Info