Fausses accusations Corbière/Garrido : Jean-Christophe Lagarde visé par une plainte du journaliste du Point

LC. avec l'AFP
Publié le 29 juin 2022 à 14h33
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le journaliste du "Point" Aziz Zemouri, mis à pied après avoir écrit un article qui mettait injustement en cause le couple de députés LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière, a porté plainte mardi.
Il incrimine notamment le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde ainsi qu'un policier.

C'est un nouvel épisode dans la fausse affaire qui a touché le couple d'élus LFI. Le journaliste du Point, auteur de l'article qui a mis en cause le couple de députés Raquel Garrido et Alexis Corbière avant d'être retiré, a déposé plainte, mardi 28 juin, pour "abus de confiance". Cette dernière, dont l'AFP a pris connaissance, vise nommément deux personnes : l'ancien député UDI Jean-Christophe Lagarde et un policier des renseignements territoriaux, qu'Aziz Zemouri présente comme à l'origine des fausses accusations contre les deux élus.

Jean-Christophe Lagarde se dit "étonné"

Dans sa plainte, le journaliste assure que le policier, également détaché à la mairie de Drancy (Seine-Saint-Denis) dont la maire est l'épouse du député sortant, l'a contacté fin mai pour le mettre en contact avec une femme, prétendant être l'employée de maison, non déclarée et sans papiers, du couple de députés LFI. Selon son récit, l'ex-policier l'aurait alors appelé "aux alentours du second tour des législatives" pour lui demander "si l'article était prêt à paraître avant le second tour". 

Le journaliste lui aurait répondu que l’article était "bloqué au niveau de la direction du journal", ajoutant dans son procès-verbal, n'avoir en réalité rien écrit encore à ce moment-là. Dans sa plainte, il met également en cause Jean-Christophe Lagarde, candidat perdant face à Raquel Garrido, en faisant valoir qu’au déclenchement de la polémique, ce dernier avait posté sur Twitter "des propos" que le journaliste avait "uniquement tenus auprès" du policier sur le présumé blocage de l’article.

Lire aussi

Le tweet du député sortant a depuis été supprimé. Dans un message à l'AFP, Jean-Christophe Lagarde confie son "étonnement" et a indiqué attendre "d'en prendre connaissance pour réagir s'il y a lieu". De son côté, l'ex-policier a catégoriquement nié les accusations du journaliste et contesté être "l'auteur du complot" visant les deux élus. "On essaie de faire de moi le coupable idéal dans l'affaire Corbière-Garrido", a-t-il regretté dans une vidéo sur Facebook.


LC. avec l'AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info