Val-de-Marne : une femme poignardée à mort à son domicile

M.L (avec AFP)
Publié le 19 avril 2022 à 23h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une femme a été retrouvée morte mardi soir à Maisons-Alfort, victime de plusieurs coups de couteau.
Elle aurait été poignardée par son ancien compagnon, qui a ensuite retourné son arme contre lui et s'est blessé à la gorge.
Arrêté par la police, il a ensuite été hospitalisé.

La scène se serait déroulée au pied de l'immeuble de la victime. Une femme a été retrouvée morte mardi soir à son domicile de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne, vraisemblablement tuée à l'arme blanche par son compagnon, qui a été hospitalisé après les faits, a indiqué le parquet de Créteil, sollicité par l'AFP. Selon les premiers éléments recueillis par la police, l'homme a poignardé son ex-compagne puis a retourné son couteau contre lui et s'est blessé à la gorge à l'arrivée de la police.

Les faits se seraient déroulés en début de soirée, vers 19 heures. D'après Le Parisien, l'homme aurait poursuivi son ancienne conjointe jusqu'à son domicile et l'aurait frappée avec son couteau à plusieurs reprises, alors qu'elle rentrait dans le hall de son immeuble. Il aurait ensuite tenté de se suicider tout en cherchant à semer les policiers qui sont arrivés peu après, avant d'être conduit à l'hôpital par les pompiers. Son pronostic vital n'est pas engagé, selon BFMTV.

Lire aussi

La victime avait deux fils, de 16 et 23 ans, dont l'un d'eux aurait assisté en partie à l'attaque, d'après Le Parisien. Selon un de ses proches, le couple était séparé "depuis quinze jours seulement" et l'ex-compagnon s'était déjà montré "inquiétant" par le passé. Il avait déjà été condamné pour des faits de violences, selon le quotidien.  

Des voisins et proches ont assuré que la victime, âgée de 46 ans, avait déjà sollicité la justice pour signaler des menaces, ce que l'enquête devra établir. Elle a été confiée à la police judiciaire du département. Selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur, en 2020, 102 femmes avaient été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en France, sur 125 homicides conjugaux. D'après cette étude, près d'une victime de féminicide sur cinq avait déjà porté plainte. 


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info