Montpellier : une femme de 80 ans tuée par son mari quadragénaire, 26 coups portés à l'arme blanche

par Aurélie SARROT avec Marie Belot
Publié le 9 novembre 2023 à 17h02

Source : TF1 Info

Mercredi soir, un homme âgé d'une quarantaine d'années a été interpellé alors qu'il tentait de se suicider depuis le toit d'un immeuble à Montpellier (Hérault).
Aux policiers, ce dernier a déclaré avoir tué son épouse âgée de 80 ans.
Celle-ci a été retrouvée morte, avec les traces de 26 coups portés à l'arme blanche.

Ce sont des témoins qui ont alerté les secours, après avoir vu cet homme, menaçant de se suicider depuis le 6ᵉ étage d'un immeuble de Montpellier (Hérault). Mis en sécurité à l'intérieur du bâtiment, l'individu, qui avait pris des médicaments, présentait une blessure au poignet.

Face aux policiers et pompiers, ce dernier a très rapidement avoué avoir tué sa femme dans la matinée. Sans attendre, les pompiers se sont rendus sur les lieux du crime et, après avoir procédé à l'ouverture de l'appartement de la victime et ont découvert son corps sans vie dans son lit. De nombreuses traces de sang ont également été constatées dans le logement. 

"L'examen du corps par le médecin légiste a révélé plus d'une vingtaine de plaies compatibles avec des coups portés avec une arme blanche", informe le parquet de Montpellier ce jeudi. Selon une source policière, la victime, âgée de 80 ans, présentait au moins 26 coups de couteau. 

Le suspect transféré à l'hôpital

En raison de son état de santé, l'auteur présumé de ce féminicide, âgé d'une quarantaine d'années et de nationalité marocaine, a été transféré à l'hôpital. 

"Il est en situation régulière sur le sol français. Il n'a pas de casier judiciaire en France" précise le parquet qui a saisi le commissariat de Montpellier d'une enquête de flagrance du chef de meurtre commis par le conjoint de la victime.

Une plainte déposée... puis retirée

Selon le parquet, le couple s'était rencontré au Maroc il y a plusieurs années avant de se marier. Et des incidents avaient eu lieu depuis. Le mari avait été interpellé le 25 juin dernier pour avoir, durant la nuit, menacé de mort son épouse alors qu'il était alcoolisé. Celle-ci avait déposé plainte contre son mari qui s'était vu notifier une interdiction de paraitre au domicile de la victime et une interdiction de contact avec cette dernière pour une durée de six mois.

Deux semaines plus tard, le 10 juillet 2023, la victime avait informé les services de police de son souhait de retirer sa plainte.


Aurélie SARROT avec Marie Belot

Tout
TF1 Info