Féminicide en Seine-Maritime : un septuagénaire soupçonné d'avoir tué sa femme à coups de casserole mis en examen

Publié le 30 janvier 2023 à 11h33, mis à jour le 30 janvier 2023 à 14h21

Source : Sujet TF1 Info

Un homme de 78 ans a été placé en garde à vue vendredi après la mort de sa femme.
Ce dernier a reconnu l'avoir tuée à Saint-Etienne-du-Rouvray et aurait utilisé une casserole pour le faire.
Il a été mis en examen pour homicide volontaire par conjoint dimanche, à l'issue de la mesure.

Il s'était présenté de lui-même vendredi matin à la maison du citoyen, annexe de la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), avec une valise, pour dire qu'il avait tué sa femme. Des policiers municipaux avaient alors immédiatement accompagné cet homme de 78 ans à son domicile pour vérifier ses dires. Ils y ont été rejoints très rapidement par la police nationale. 

En effet, au domicile de cet homme de 78 ans, les forces de l'ordre ont découvert le corps sans vie de sa femme dans son lit et à proximité, une casserole ensanglantée. Dans la foulée, le septuagénaire a été placé en garde à vue pour "homicide volontaire". 

Des coups portés en région frontale principalement

Une autopsie a été réalisée sur le corps de la victime âgée de 73 ans. Les conclusions ont révélé que son décès était "consécutif à une défaillance cardio-respiratoire chez un sujet présentant des pathologies très avancées cardio-vasculaires et pulmonaires, mais que cette défaillance cardio-respiratoire a été provoquée par des coups portés en région frontale principalement, ayant entraîné un hématome péri-crânien", a détaillé le parquet de Rouen à nos confrères de 76actu qui avaient révélé cette affaire vendredi. 

Dimanche, le mis en cause, inconnu de la justice, a été mis en examen pour "meurtre par conjoint" et placé en détention provisoire. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale de Rouen. Les investigations se poursuivent.

Joint par TF1info ce lundi sur cette affaire, le procureur de la République de Rouen, Frédéric Teillet nous précise que le septuagénaire a expliqué au cours de sa garde à vue "avoir frappé sa compagne d'un coup de casserole car celle-ci l'avait mordu."

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 122 femmes ont été tuées en France sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint en 2021. 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info